Accueil Actualité Togo : La culture du soja dans 4  préfectures ciblées pour appuyer 100...

Togo : La culture du soja dans 4  préfectures ciblées pour appuyer 100 jeunes entrepreneurs en 2020-2021

208
0

En vue de sélectionner les jeunes entrepreneurs (primo-entrepreneurs) – dans les préfectures de Blitta, Sotouboua, Tchamba et Tchaoudjo – ayant le profil requis pour conduire avec succès des projets d’entreprise dans le cluster AGROKOM, l’entreprise TRESOR AGRICOLE Sarl, en collaboration avec l’Unité de gestion du Projet (UGP) d’Appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), lance – jusqu’au 23 décembre prochain – un appel à projets pour le compte de la campagne agricole 2020-2021.

Pour rappel, AGROKOM est une PME – Petite et moyenne entreprise – de transformation des graines oléagineuses, principalement le soja et les noix de palme.

LIRE AUSSI: Togo/ Appels à projets : Le PAIEJ-SP  à la quête de  805 primo-entrepreneurs agricoles

Elle est créée en 2011 et travaille depuis en partenariat dans une chaine de valeur avec les groupements paysans. Elle produit le tourteau pour le bétail et l’huile pour la consommation humaine.

L’usine a une capacité de traitement de 50 tonnes de graines par mois. Les projets éligibles pour cet appel à projet, d’après le ministère du Développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, doivent porter sur les modèles : entrepreneur agricole de production et mécanisation agricole. Et le type de culture porte essentiellement sur le soja. Pour promouvoir le sexe masculin, la production du soja doit emblaver au moins 5 hectares ; et celle de semence de soja sur une superficie identique. Pour le sexe féminin, les deux activités sont portées sur 3 hectares au moins.

Le modèle mécanisation agricole porte sur la prestation de service labour et battage/vannage auprès des jeunes en activité dans le maillon production.

LIRE AUSSI: Togo/PAIEJ-SP: un consultant sera retenu pour la  Formation des PME/PMI

Les projets sélectionnés devront être mis en œuvre dans les préfectures où l’entreprise TRESOR AGRICOLE procède à la collecte/ achat du soja biologique. Il s’agit, pour la production du soja ; des : préfectures de Blitta, de Sotouboua (cantons de Sessano, Adjengré, Tchébébé, Aouda), de Tchamba (cantons de Koussountou, Tchamba, Balanka, Afem et Bago) et de Tchaoudjo (cantons de LamaTessi et Kadambara) ; pour la production de semence de soja, de : Sotouboua (cantons de Tchébébé, Adjengré et Sessaro) et de Tchamba (cantons de Koussountou et Tchamba) et de Blitta ; et pour la mécanisation agricole, de : Sotouboua (cantons de Tchébébé, Adjengré, Tchamba ,  Bago).

Afin de réduire le taux de chômage des jeunes, le gouvernement a initié le projet PAEIJ-SP basé sur l’approche chaîne de valeur agricole et le développement de clusters agro-industriels, et qui offre des opportunités d’emplois aux jeunes dans les maillons production, commercialisation de produits agricoles bruts, distribution des produits finis ou semi-finis et dans les services manquants (mécanisation, transport/logistique, appui à la tenue de comptabilité, etc.) sur le plan national. Financé par la Banque africain de développement (Bad) et l’Etat, le projet apporte des appuis financiers et non financiers aux groupements agricoles, aux jeunes désireux de devenir de véritables entrepreneurs agricoles et aux Petites et moyennes entreprises/Petites et moyennes industries afin d’amorcer leur croissance économique et d’établir les bases d’un développement agro-industriel du pays.

Dans sa stratégie d’intervention, le projet cible les zones géographiques assez précises en lien avec les besoins des entreprises de transformation ou de collecte de produits agricoles bruts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here