Togo/PAIEJ-SP: un consultant sera retenu pour la  Formation des PME/PMI

Pour la formation et l’accompagnement des responsables de PME/ PMI bénéficiaires du PAEIJ-SP en gestion d’entreprise, particulièrement, il se met en place une liste de consultants individuels susceptibles de faire des propositions de services. Apprend-on de l’Union pour la Patrie.

Selon la même source, le consultant retenu aura en charge de : (1) organiser un diagnostic de gestion des PME/PMI et agrégateurs notamment les directeurs et leur équipe de gestion pour identifier leurs besoins en renforcement de capacités ; (ii) élaborer un programme d’accompagnement des PME/PMI et agrégateurs en gestion d’une entreprise (formation et suivi à la mise en place et à la tenue des outils de gestion) ; (iii) élaborer la démarche méthodologique, le programme de formation des directeurs d’entreprises dans les délais ; (iv) faire valider les différents programmes proposés par le coordinateur du pool de consultants et l’Unité de gestion du projet (UGP) , PAEIJ-SP ; (v) proposer le contenu de la formation sur la gestion d’une entreprise (modules de formations) : gestion administrative, technique, financière et commerciale, éducation financière, élaboration de plan d’affaires, etc. ; (vi) faire valider le contenu de la formation (les modules) et le dispositif de suivi par le coordonnateur de Pool et l’UGP ; (vii) assurer l’organisation logistique des formations (choix des lieux, prise en charge des bénéficiaires) ; (viii) renforcer les compétences des directeurs, entre autres, en gestion administrative, gestion technique, commerciale et financière de leur entreprise, en éducation financière, analyse économique et financière d’une entreprise, en élaboration de plan d’affaires, etc. ; (ix) accompagner chaque PME/PMI à élaborer les outils de gestion et à les utiliser ; (x) faire le suivi de la mise en place et de l’utilisation des outils de gestion durant la mission ; (xi) élaborer les rapports d’activités, les rapports mensuels, trimestriels et le rapport final de la mission à soumettre à l’UGP à travers le coordonnateur  du pool des formateurs.

LIRE AUSSI: Togo/PAIEJ-SP : une formation des directeurs d’entreprises bénéficiaires s’annonce

Officiellement, 1.200 jeunes de 18 à 45 ans dont 30% de femmes et 1.000 groupements de petits producteurs/ éleveurs et 200 femmes issues des villages vulnérables bénéficieront des services non-financiers et financiers, afin de créer et gérer leurs entreprises et de fournir des biens et services aux autres acteurs du cluster (un cluster est composé au moins d’une entreprise structurante, des producteurs agricoles et de jeunes entreprises à créer dans les maillons amont et aval).

Du côté du ministère du Développement à la base, le projet entend apporter une réponse conjoncturelle aux besoins d’insertion des jeunes via un appui à entrepreneuriat en particulier dans les chaines de valeur agricole.

Un appui spécifique aux populations vulnérables issues des villages vulnérables et enclavés sera apporté afin de les connecter à la dynamique économique que le projet entend impulser en zone rurale.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents