Togo/ Forum de redevabilité du secteur minier: Les acteurs en réflexion  pour un développement durable

Depuis le 11 mai 2016, le gouvernement togolais a élaboré une mise en œuvre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM). Sa mission est de relever les défis de la gouvernance, de la transparence et de la protection de l’environnement au niveau du secteur minier.

Après un 1er Forum en mai 2018 suivi de quatre Foras régionaux, un second Forum national de redevabilité du secteur minier dans le cadre du PDGM s’est ouvert mercredi à Lomé.

LIRE AUSSI: Togo : Un guichet unique crée au Secteur Minier

Placé sous le thème « l’exploitation minière au services du développement durable », ce Forum prévu se tenir sur deux jours a pour but de permettre aux acteurs du secteur minier de débattre des problématiques liées à leur secteur. Il s’agit d’échanger et de faire des propositions pour un développement durable du secteur minier au Togo.

 » Il y a un intérêt particulier des acteurs du secteur minier de savoir comment les choses évoluent par rapport à la politique du secteur minier dans notre pays. Nous sommes ici pour mettre à leur disposition ces informations. Les échanges porteront sur comment ça se passe aujourd’hui, comment les revenus sont tirés, à qui profite ces revenus? On touchera les aspects sociaux et environnementaux et qui subit les conséquences. Plusieurs autres aspects importants seront abordés lors de ces assises. Cet exercice leur permettra de pouvoir contribuer de la manière la plus efficace au développement du secteur minier au Togo » a indiqué Boukari Ayessaki, Coordonnateur du PDGM

De façon général, le Forum a pour objectif d’améliorer la bonne gouvernance dans le secteur minier en mettant ensemble tous les acteurs du secteur.

Il s’agira de rationnaliser les structures institutionnelles, les organisations clés du secteur des industries extractives  afin de renforcer leur redevabilité de manière à garantir une gestion efficace de ce secteur, d’accroître la redevabilité et la transparence dans le processus de gestion, le suivit et le contrôle des exportations minières, la collette et la distribution des recettes, l’investissement de ces revenus pour le bénéfice des communautés.

Des résolutions seront prises par rapport à la politique minière et seront enfin déposé sur la table des hautes autorités pour que les dispositions déjà prises soit d’avantage amplifiée.

N.A

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents