Accueil Actualité Togo / COVID-19 : 40 millions FCFA débloqués par l’Université de...

Togo / COVID-19 : 40 millions FCFA débloqués par l’Université de Lomé pour soutenir la riposte sanitaire

1695
0

Face à l’urgence sanitaire que représente la pandémie du coronavirus, l’Université de Lomé entend jouer pleinement son rôle d’éclaireur aux côtés du gouvernement togolais.

Dans le cadre des mécanismes de riposte contre la maladie, le Président de l’Université de Lomé(UL), le Professeur Dodzi Komla Kokoroko, a mis sur pied le  30 mars dernier, une Commission ad-hoc de scientifiques de haut niveau chargée de proposer des mesures urgentes et appropriées pour juguler efficacement la pandémie du Covid-19.

 Cette commission pluridisciplinaire, composée d’enseignants-chercheurs biologistes et microbiologistes, infectiologues, virologues, pharmaciens, pharmacologues, juristes, économistes, sociologues, psychologues et anthropologues auxquels ont été associés des praticiens phytothérapeutes, a déjà tenu sa première rencontre à la Présidence de l’UL.

LIRE AUSSI: Togo/Coronavirus: L’Université de Lomé fermée ce vendredi

Pour mener à bien ces recherches, la commission  bénéficie  de l’Université de Lomé d’un soutien financier de quarante millions (40.000.000) de francs CFA et pourra s’appuyer sur les laboratoires et équipements de pointe du Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) et du Laboratoire de microbiologie et de contrôle de qualité des denrées alimentaires (LAMICODA) de l’ESTBA.

Des dispositions ont été prises pour identifier des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et réaliser des essais thérapeutiques selon les standards internationaux en évaluant l’efficacité et la tolérance.

Le Professeur Didier Koumavi Ekouevi, médecin épidémiologiste interviewé par nos confères de Focus Info salue  déjà cette initiative et indique qu’il y a une volonté réelle à accorder plus de place à la recherche scientifique en soutenant les chercheurs africains.

« Je reste persuadé qu’avec une forte volonté politique et de faibles moyens financiers et matériels, les chercheurs tradi-praticiens compris, peuvent opérer des prodiges. », se félicite t-il.

Il faut rappeler qu’il n’existe aucun vaccin ni de médicament pour traiter le Covid-19 jusqu’à l’heure actuelle.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here