Togo : 2 jeunes entrepreneurs producteurs de masques réutilisables reçoivent la visite de l’UE et du FAIEJ

Deux (2) structures de jeunes entrepreneurs incubés à Nunya Lab, « NÉKO » et  « GREEN LIGHT » ont reçu ce vendredi à Lomé la visite du chargé d’affaire de la délégation de l’Union Européenne à Lomé, Bruno Hans et celui de la directrice du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) Sahouda Gbadamassi-Mivédor.

Ces deux jeunes structures ont bénéficié d’une subvention de l’Union Européenne et des appuis du fonds pour confectionner 50 000 masques.

Les masques seront mis à la disposition des populations des zones les plus vulnérables avec le concours de l’ANADEB.

Cette action s’inscrit dans la contribution à la riposte nationale contre la pandémie de la COVID-19.

Le projet mis en œuvre avec l’appui de la Coordination Nationale de Riposte consiste en un accompagnement au renforcement et la diversification d’activités des jeunes entrepreneurs pour la production de masques qui seront mis à la disposition des populations à faible revenus ou vulnérables afin de leur permettre de s’approprier des gestes barrières contre la maladie à Coronavirus, notamment le port du masque.

La tournée des équipes du FAIEJ et de la Délégation de l’Union  Européenne a permis de constater de visu l’état d’avancement, le niveau de réalisation ainsi que les itinéraires de production des masques par ces structures.

Le chargé d’affaire de la délégation de l’UE, M. Bruno Hans à la fin de la tournée a indiqué sa satisfaction par rapport au chef-d’œuvre des jeunes entrepreneurs.

« C’est un projet qui intègre plusieurs structures, dont le FAIEJ, qui est notre partenaire sur l’achat des équipements. Nous avons vu la manière de production et nous sommes très satisfaits d’être partenaire de ces initiatives auxquelles je souhaite beaucoup de succès. », a-t-il confié.

Adjoyi Adjovi Germaine

La jeune entreprise NÊKO dirigée par Adjoyi Adjovi Germaine produit 1200 masques par jour et dispose actuellement d’un stock de 14 000 masques.

« Avant le projet de masques, je fabriquais des blouses. Nous avons débuté la production après la validation de notre modèle et des outils à utiliser pour avoir des masques réutilisables conventionnels », indique t-elle.

Lakouessi agnim

Quant à Lakouessi agnim, le jeune promoteur de ‘’GREEN LIGHT’’ le nombre de masques produit est de 3000 par jour.

La directrice générale du FAIEJ, Sahouda Gbadamassi-Mivédor a pour sa part indiqué que ce projet financé a généré plus de 100 emplois directs.

Il faut noter que le projet de production de masques réutilisables aux populations vulnérables dans le cadre de la riposte contre la pandémie de covid-19 a coûté 13 millions FCfa.

Edem  k.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents