SAM TOGO formée sur les techniques d’enrôlement des producteurs par le MIFA

25 techniciens de la société Synergie d’Action du Millénaire (SAM) Sarl et 9 techniciens de l’agence ICAT Haho et de la DSID se font former depuis hier mercredi à Notsè (91, 5km de Lomé) sur les méthodes d’enrôlement par tablette numérique par les experts formateurs du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA).

À la sortie de cette formation les vingt (25) techniciens de la société SAM Sarl et les 9 techniciens de l’agence ICAT Haho et 4 agents de la DSID seront capables d’utiliser la plateforme numérique d’enrôlement de MIFA, et seront également capables de collecter et de traiter des données financières et techniques pour l’élaboration des plans d’affaires.

Vue partielle des participants

La formation s’inscrit dans les objectifs poursuivis par le mécanisme qui sont entre autres de remédier à la fragmentation des chaînes de valeur agricole, promouvoir les produits financiers et assuranciels adaptés au secteur agricole, faciliter le partage de risques entre les différents acteurs du secteur agricole, fournir une assistance technique aux institutions financières, aux PME/PMI et producteurs agricoles, réduire le coût d’emprunt pour les agro-industries.

Selon Koffitsè KPOGLI, l’Ingénieur Agroéconomiste et Directeur Général de la Société SAM SARL, cette formation vient à point nommé préparer les techniciens  pour l’enrôlement des producteurs de Soja Bio pour  la campagne agricole de 2019-2020 qui débutera très bientôt.

Koffitsè KPOGLI, DG SAM SARL

« Cette formation vient lancer la campagne agricole de 2019 et de 2020. Et nous avons constaté que cette campagne nécessite des moyens pour les activités agricoles d’où nos producteurs agricoles. Cette rencontre a été donc initiée pour pouvoir permettre à nos producteurs de s’approprier du mécanisme de Financement et de pouvoir s’enrôler. » A-t-il expliqué.

le formateur expliquant les techniques de financement du MIFA

Et de poursuivre « Les Formateurs du MIFA  donnent aux producteurs au cours de cette formation des informations utiles qu’il faudra soumettre afin de bénéficier des financements. C’est pourquoi, le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) fondé sur le partage de risque a été officiellement lancé le 25 juin 2018 par le président de la République togolaise. Et c’est en fonction de ces données que tout est évalué par le MIFA pour financement des producteurs agricoles. »

À en croire les formateurs du MIFA, après la phase pilote de six (06) mois le mécanisme s’étend désormais sur toute l’étendue du territoire national. Pour ce fait et vu les ressources humaines limitées de MIFA pour l’enrôlement, il a été proposé de renforcer les capacités des partenaires techniques notamment la société SAM Sarl sur le terrain (agrégateurs) et les techniciens de l’ICAT Haho et de la DSID afin que ceux-ci puissent contribuer à l’enrôlement des producteurs.

En rappel, l’agriculture togolaise contribue à hauteur de 38% au PIB. Elle faiblement financée par les banques et les IMF (en 2017, seulement 0,2% des prêts bancaires et 10% de ceux des IMF ont été octroyés au secteur agricole).

vue partielle des techniciens participants

À cet effet, le gouvernement a décidé de relever les défis de transformation de l’agriculture pour en faire davantage le levier de création d’emplois, de richesse, et d’augmentation de revenus des populations comme défini dans le Plan National de Développement (PND). C’est pourquoi, le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) fondé sur le partage de risque a été officiellement lancé le 25 juin 2018 par le président de la République togolaise.

Hector Nammangue

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents