Élevage et pastoralisme : le CILSS envisage de pourvoir à treize postes

Le Comité, permanent inter-Etat de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) envisage de pourvoir à treize (13) postes dans le cadre de l’exécution du Projet « élevage et pastoralisme intégrés et sécurisés en Afrique de l’Ouest » (PEPISAO), financé par l’Agence française de développement (AFD).

L’objectif est de contribuer à l’apaisement des conflits entre usagers des espaces agropastoraux à travers la construction d’une vision régionale partagée sur les différents modes d’élevage de ruminants.

Entre autres postes de responsabilité, le coordonnateur du PEPISAO sous la supervision du Coordonnateur du Programme Régional d’Appui-Gestion des Ressources Naturelles-Changement Climatique (PRAGRN-CC), assure le suivi général des activités du projet et la mise en œuvre des Composantes 1 et 2.

Supervision et coordination de l’ensemble des activités du projet. À ce titre, il (elle) sera chargé de mettre en œuvre les composantes 1 et 2 , incluant les activités de management d’équipe correspondantes ; assurer les relations avec le Chargé de Programme en charge de la composante 3 à la CEDEAO ; élaborer en collaboration avec l’Unité d’Appui au Management-Administration –Finances et Comptabilité (UAM-AFC) et l’Unité d’Appui au Management-Suivi-évaluation-Planification –Veille stratégique et Genre (UAM-SE-PVSG) les PTBA ; suivre l’exécution des projets d’activités et budgets annuels ; approbation des dépenses courantes et des décaissements auprès des banques en faveur du projet, des fournisseurs et entrepreneurs ; représenter le projet auprès des autorités nationales et régionales, et des partenaires extérieurs ; respecter dans les délais, la production des rapports périodiques d’exécution du projet ainsi que des rapports présentés au comité de pilotage ; collaborer avec les différents coordonnateurs et personnel des autres projets liés au pastoralisme (PRAPS, PREDIP) ; contribuer à développer et mettre en œuvre des approches de prévention gestion des conflits ; promouvoir des activités de communication et de visibilité autour du projet ; exécuter toutes autres tâche en rapport avec l’atteinte des objectifs du PEPISAO.

Par ailleurs, le Comité Permanent Inter-états de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel(CILSS) recrute un (e) coordonnateur (trice) pour l’Unité régional de Dialogue et d’un investissement pour le pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest (PREDIP).

Le PREDIP précise-t-on, est un programme financé par l’Union européenne dont l’objectif général est de renforcer la contribution du pastoralisme et de la transhumance transfrontalière à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au développement socioéconomique équitable en Afrique de l’Ouest.

Pour information, le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS), crée le 12 septembre 1973 à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le sahel dans les années 70, regroupe aujourd’hui 13 états membres dont 08 états côtiers dont le Togo.

Il a pour objectif général de s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire est dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification pour un nouvel équilibre écologique au sahel.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents