Rehausse des ambitions climatiques : Le Togo veut faire un effort global de 50,57% de réduction de ses émissions de GES

Le Togo, à la suite du processus de révision de ses engagements climatiques vis-à-vis des instances de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) lancé en septembre 2020 a décidé d’accroitre davantage son niveau d’ambition des engagements nationaux de lutte contre les changements climatiques.

C’est ce qu’a fait savoir Dr Aniko Polo-Akpisso, Coordonnateur national du projet d’appui aux CDN, jeudi à Lomé lors de l’atelier de validation technique du document des Contributions Déterminées au niveau National (CDN) révisées du Togo.

A en croire ses explications dans le cadre de l’Accord de Paris, le Togo tout comme les autres pays a convenu d’élaborer des engagements climatiques également appelés « contributions déterminées au niveau national » ou « CDN » qui, collectivement, aideront à lutter contre le réchauffement climatique.

Lutte contre les changements climatiques : Un projet de déclaration des chefs d’États en gestation

L’Accord de Paris appelle également les pays à réviser et à renforcer leurs CDN tous les cinq ans, et 2020 a marqué la première occasion de le faire.

« Pour le Togo la révision a été lancée en septembre 2020. Nous avons effectué un ensemble d’études qui nous a permis d’actualiser les informations afin d’élaborer des modèles sur la base des priorités du Togo notamment le PND et la feuille de route gouvernemental. Ceci pour voir le potentiel réel de réduction des émissions des Gaz à Effet de Serre (GES) du Togo sans compromettre sa capacité à s’autosuffire alimentairement et nutritionnellement», a-t-il confié à Vert-Togo.

Aussi indique t-il « nous sommes donc arrivés à un niveau où nous devons valider au niveau national et dire que le Togo aujourd’hui avec les résultats qu’on a est en mesure de rehausser son ambition de réduction d’émissions de Gaz à effet de serre (GES) de 11,14% à 20,51% de manière volontaire. Et s’il reçoit les appuis financiers il pourra le réduire davantage de 30, 06%. Ce qui équivaut à un effort global de 50,57% de réduction de ses émissions ».

En effet, le Togo est un très faible pollueur toutefois les populations subissent les effets pervers des changements climatiques.

Afin de remédier à cette situation le coordonnateur indique qu’il faut élaborer des stratégies pour soutenir les conditions actuelles. « Quand nous décidons d’élaborer ces stratégies nous gagnons automatiquement des Co bénéfices dans la réduction de nos émissions. »

Notons que le PNUD, en collaboration avec ses partenaires, apporte son appui à l’engagement du Gouvernement du Togo au travers de la Promesse climatique par un accompagnement technique et financier au processus de la révision des CDN.

Togo : ces gaz à effet de serre plus néfastes que le CO2

En plus de la « Promesse Climatique », le PNUD soutient l’action du Gouvernement avec son Programme d’appui à la mise en œuvre des CDN (NDC Support Programme) qui permettra de relever les différents défis que posent la lutte contre les changements climatiques. Le PNUD entend également œuvrer afin d’assurer un cadre de concertation et de collaboration renforcée avec toutes les parties prenantes y compris les acteurs privés pour la mobilisation de toutes les ressources nécessaires à la mise en œuvre CDN et à l’élaboration d’une stratégie à long terme de nullité carbone.

Hector N.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents