Pertes blanches : signe de grossesse

La grossesse provoque un véritable raz-de-marée hormonal ! Sous l’effet de ces hormones, le corps envoie des petits signaux que l’on appelle communément les signes sympathiques de la grossesse. Loin d’être systématiques, ces symptômes diffèrent selon les femmes et selon les grossesses, ils ne constituent pas des vérités générales absolues qui s’appliquent à toutes les femmes ! Néanmoins, on constate qu’une femme enceinte sur deux présente des signes précoces qui témoignent de l’état de grossesse.
L’augmentation de la production des pertes blanches fait partie des nombreux signes caractéristiques de la grossesse.
Pertes blanches abondantes : suis-je enceinte ?
Comment savoir si vous êtes enceinte ? Existe-il des signes précoces traduisant un état de grossesse ?

Lorsqu’une femme tombe enceinte, un tsunami hormonal se prépare… Les fluctuations hormonales sont si grandes qu’elles entraînent l’apparition de divers signes qui sont en réalité de véritables indices ! Toutefois, ces signes caractéristiques diffèrent selon les femmes et même selon les grossesses. Nous sommes toutes différentes et sous l’affluence des hormones, nos corps ne réagissent pas forcément de la même manière. Certaines femmes ne sont sujettes à aucun symptôme de grossesse et d’autres sont ravagées par les différents signaux envoyés par le corps !
Parmi la longue liste des signes de la grossesse, l’augmentation de la production des pertes blanches revient très souvent ! Cet indice révélateur est un symptôme très récurrent et assez fiable qui témoigne d’un bon début de grossesse. Si vous êtes enceinte, d’autres signes peuvent apparaître : envies fréquentes d’uriner, nausées, constipation, salivation excessive, fatigue, hypersensibilité…

Les pertes vaginales n’ont pas d’odeur gênante, elles sont de couleur blanche, totalement naturelles et ne doivent pas être perçues comme des sécrétions sales et répugnantes. L’augmentation des pertes blanches témoigne du bon déroulement de la grossesse. Alors pas de panique si les flux augmentent de manière considérable… c’est que tout se passe bien !

Augmentation pertes blanches : pourquoi ?

Pourquoi les sécrétions vaginales augmentent-elles pendant la grossesse ? 6 à 9 jours après la fécondation, l’œuf s’implante dans la paroi utérine : c’est ce qu’on appelle la nidation. Cette implantation déclenche la sécrétion de la première des hormones de grossesse : l’hormone HCG. Cette dernière est très active… Jusqu’à ce que le placenta prenne le relais au cours de la 12ème semaine, l’hormone HCG va favoriser la sécrétion d’autres hormones essentielles au bon déroulement de la grossesse : la progestérone et les œstrogènes.

Il faut savoir que la peau est constituée de milliers de cellules qui se renouvellent plus ou moins rapidement selon les cas, c’est le phénomène que l’on appelle la desquamation. La muqueuse du vagin est, elle aussi, constituée de cellules qui se détachent et se renouvellent ensuite. Sous l’effet de l’augmentation du taux d’œstrogènes sécrétés par l’HCG, les cellules de la muqueuse du vagin se renouvellent beaucoup plus rapidement qu’à l’ordinaire. Résultat : Cette multiplication cellulaire se manifeste par une production de pertes blanches plus abondantes. Evidemment, l’abondance de ces flux varient selon les femmes, chez certaines, l’augmentation des pertes blanches peut passer quasiment inaperçue !

L’abondance des pertes blanches témoigne du bon déroulement de la grossesse. Il est inutile de vouloir réduire leur sécrétion en effectuant des toilettes intimes trop fréquentes avec des savons trop agressifs. Il est essentiel de ne pas perturber l’équilibre de la flore vaginale… Alors pas de stress inutile Mesdames ! L’augmentation des pertes blanches pendant la grossesse est NORMALE !

L’augmentation de la production des pertes blanches résulte de la hausse du taux d’œstrogènes. Pendant la grossesse, ces hormones entraînent une multiplication des cellules de la muqueuse vaginale. Cette desquamation se manifeste alors par des pertes blanches plus abondantes chez la femme enceinte. On peut ainsi considérer que l’augmentation des pertes vaginales est un signe de grossesse fiable. Sachons décrypter tous ces signaux avec vigilance et sagesse. Parfois, le désir d’avoir un bébé est si fort qu’il peut nous induire en erreur et nous pousser à mal interpréter certains symptômes… Un retard de règles peut être causé par une période de stress intense, le gonflement des seins peut être dû à la venue des prochaines règles… Il est parfois très difficile de traduire les signaux que le corps nous envoie. Courage à toutes les femmes en essai bébé : gardez espoir !
Pertes blanches – enceinte

La grossesse est une période qui s’accompagne bien souvent de pertes blanches plus ou moins importantes. En effet, dès le tout début, les sécrétions vaginales augmentent… ce « phénomène » est tout à fait naturel et témoigne en quelque sorte du bon déroulement de votre grossesse. Alors, pas de honte à avoir, toute femme enceinte est passée par là !

Les pertes vaginales durant la grossesse

L’augmentation des sécrétions vaginales durant la grossesse est totalement normale, il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter ! C’est que tout se déroule bien chez vous !
Ces pertes sont de couleur blanchâtre et sans odeur gênante, elles sont tout à fait naturelles et ne doivent donc pas être perçues comme quelque chose de « sale ». Cette augmentation témoigne en réalité du bon fonctionnement de votre corps qui réagit sous l’effet des hormones dont le taux grimpe en flèche durant la grossesse. Cette augmentation entraîne alors un nombre important de changements et de bouleversements divers chez la femme enceinte.

Il faut savoir que la peau est constituée de cellules qui se renouvellent plus ou moins rapidement selon les êtres humains. Ce phénomène de renouvellement des cellules se nomme la desquamation. Ainsi, la muqueuse du vagin est elle-aussi constituée de cellules qui se détachent naturellement. Pendant la grossesse, sous l’effet de l’augmentation des hormones, les cellules de la muqueuse du vagin se renouvellent beaucoup plus rapidement entraînant à leur tour une production plus intense d’une substance blanchâtre, indolore et légèrement visqueuse appelée les pertes blanches ou pertes vaginales.

D’ailleurs, vers la 9ème semaine de grossesse, il est fort probable que le corps de la femme enceinte se mette à produire de façon encore plus excessive ce type de fluide vaginal !

Un risque d’infection ?

Bien que les pertes blanches abondantes soient naturelles et normales, il est important de souligner qu’il faut les surveiller. En effet, elles pourraient témoigner d’une infection vaginale dans le cas où elles seraient : malodorantes de couleur jaunâtre ou verdâtre accompagnées de brûlures ou de démangeaisons
Dans ce cas, il est alors important de consulter votre gynécologue sans attendre ! Ce type de pertes pourrait ainsi être le signe d’une infection liée à un parasite ou à un champignon.
Soyez donc très VIGILANTE, car certaines de ces infections peuvent être graves entraînant des conséquences dramatiques. Elles peuvent en réalité provoquer une fausse couche, un accouchement prématuré ou contaminer votre bébé ! Alors prudence…

En cas de doute, n’hésitez donc pas à consulter même si c’est une fausse alerte ! Il vaut mieux prévenir que guérir, surtout que les conséquences d’une infection vaginale peuvent être catastrophiques et irréversibles.

Limiter les pertes blanches ?

Pourquoi limiter les pertes blanches alors qu’elles sont totalement naturelles et qu’elles témoignent du bon fonctionnement de votre corps ? Ne perturbez pas l’équilibre de votre flore vaginale en effectuant des toilettes trop fréquentes avec des savons trop agressifs. Tout cela pourrait détériorer la flore naturelle et ainsi détruire des germes très utiles qui ont un rôle de défense important.

Il est donc essentiel d’avoir une bonne hygiène intime en favorisant un savonnage externe à l’eau et au savon au pH neutre, 2 fois par jour, le matin et le soir.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents