Le PIDU compte atteindre d’ici 2023 des centaines de milliers de personnes

D’ici 2023 , le PIDU , le Projet d’Infrastructure et de Développement Urbain  pourra permettre à des centaines de milliers de personnnes au Togo d’accéder aux services et infrastructures de base et à sept villes bénéficaires de disposer d’outils de planification urbaine aptes à orienter leur développement et à accueillir les investissements y afférents.

À en croire la représentante de résidente de la Banque Mondiale,Mme Hawa Cissé Wagué, le choix du secteur urbain s’explique par le rôle de plus en plus important que les villes jouent dans le développement du pays, mais aussi par les nombreux défis auxquels elles sont confrontées, au Togo comme ailleurs, du fait d’un accroissement très rapide des populations urbaines.

Avec cette croissance rapide, les villes jouent un rôle important dans le développement économique du Togo. Plusieurs secteurs économiques et créateurs d’emploi y prennent de l’importance. Toutefois, plusieurs défis doivent être relevés pour permettre aux populations urbaines de réaliser les opportunités qui s’offrent à elles pour un développement harmonieux de leurs villes. »  a-t-elle souligné.

Et de poursuivre de plus belle « le  PIDU a donc été conçu pour aider à relever certains de ces défis, à travers la réalisation des infrastructures et l’amélioration de la gouvernance des villes bénéficiaires. »

En d’autres termes à la Banque Mondiale, on estime qu’il y a lieu de faire diligence. Parmi les actions urgentes, pense t-on, il y a le versement des fonds de contrepartie dans les détails convenus pour payer les indemnités des populations qui seront affectées par la réalisation des infrastructures.

Pour information, c’est le 22 aout dernier que la Banque Mondiale a mis à la disposition du gouvernement togolais une enveloppe financière de 16 milliards de Francs CFA soit 30 millions de dollars en vue de financer le projet d’amélioration de l’accès aux infrastructures urbaines de base dans les villes de Lomé kpalimé, Tsévié, Atakpamé , Sokodé , Kara et Dapaong dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’infrastructures et de développement Urbain (PIDU).

edem kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents