Accueil Actualité La puissance des médias modernes sur notre culture.

La puissance des médias modernes sur notre culture.

625
0

C’est devenu récurrent d’assister à une révolution culturelle majeure, qui a un impact incroyable sur la société togolaise. Cependant, en dépit de nombreux avertissements, un petit groupe semble comprendre ce qui se passe véritablement, et sait d’où vient cette vague de changements sociaux déferlant sur la jouvence togolaise.
Au cours des cinquante dernières années, les média électroniques – radio, télévision, films, jeux vidéo, et maintenant Internet ont enveloppé le globe et ont transformé presque tous les aspects de notre vie !

Cependant, cette incroyable puissance a un mauvais côté. À cause de son immense potentiel pour influencer les cultures. A l’exemple de la télévision elle est « le moyen de propagande le plus efficace » disponible de nos jours.

De nos jours, beaucoup de gens pensent que l’horaire et le contenu de ce que nous regardons est tout simplement une question de goût personnel.

Certains déclarent que seuls des « fanatiques religieux d’extrême droite » sont gênés par le contenu des films ou des émissions de télévision, et que les individus « matures » préfèrent les « contenus pour adultes » produits par les médias modernes du divertissement. Pourtant, ces suppositions se servent de mythes qui ne sont pas soutenus par des preuves réelles !

En fait, les membres bien informés des médias parlent de plus en plus des effets extrêmement néfastes de cette révolution électronique moderne. Vous devez comprendre comment les médias façonnent le monde et des effets possibles de votre ignorance – sur vous-même, vos enfants, votre communauté et votre pays – car l’enjeu est beaucoup plus grand que beaucoup d’observateurs ne le pensent !

Bénéfices, divertissement et propagande
Comment font les médias électroniques pour prendre les rennes du monde ? Qu’est-ce qui guident la croissance et l’acceptation de ces puissants moyens ? En un mot : l’argent ! Quelques-unes des premières stations de radio, en Amérique étaient fondées par les propriétaires des grands magasins pour vendre des récepteurs radio. Les principaux réseaux de télévision, en Amérique, sont la propriété de grandes sociétés qui sont dans les affaires pour engranger de l’argent. Le but des studios de cinéma est de générer des profits grâces aux ventes de billetteries. Les studios de télévision font de l’argent en attirant des audiences considérables, et en vendant des espaces publicitaires aux annonceurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles le sexe et la violence jouent un rôle si important au cinéma et à la télévision. Le sexe et la violence vendent – ils attirent l’audience – et ils se transforment en argent !
Une autre raison du succès des films et de la télévision est que les spectateurs cherchent des choses qui procurent instamment de la satisfaction – du divertissement très agréable ! La télévision et les films sont faciles à regarder – et la plupart des gens les regardent premièrement pour se relaxer.

Les soucis, les problèmes et la routine de la vie peuvent être oubliés – momentanément. Lorsque l’esprit humain est constamment bombardé d’images, il est incapable de penser et de réfléchir. La disponibilité immédiate de la nouveauté, l’excitation et l’émotion procurent une échappatoire agréable pour des gens qui trouvent leur existence ennuyeuse, vide, solitaire ou frustrante.
Un troisième facteur qui influence le contenu de la télévision et des films modernes, c’est le désir des scénaristes et des producteurs qui veulent remodeler la société à leur goût. Les décideurs de l’industrie des médias « sont généralement des libéraux […] enclins à la laïcité […] sortis de la norme […] [ayant la] tendance radicale d’ébranler le statut quo » (Schultze, pages 151, 156). Des études indiquent que 90% des producteurs d’Hollywood sont favorables à l’avortement ; plus de la moitié pensent que l’adultère n’est pas mauvais, et environ 75% ne voient pas le mal dans l’homosexualité (Ibid.). Près de 45% de ces gens déclarent ne pas avoir d’affiliation religieuse, et 93% ne vont jamais, ou vont très rarement, à l’Église. Les divertissements créés par ce genre d’individus sont fréquemment en conflit direct avec les valeurs judéo-chrétiennes, ancrées depuis des siècles dans nos sociétés occidentales. Le critique de cinéma, Michael Medved, explique que ce petit groupe de révolutionnaires sociaux, à l’esprit tolérant, a transformé la « machine à rêver » d’Hollywood en « machine à poison », qui attaque la religion et la légitimité de la famille, et fait la promotion des perversions sexuelles et glorifie la laideur (Hollywood vs. America, page 3). Quand nous regardons des divertissements, nous entrons dans un monde créé par des gens dont les valeurs sont fréquemment en contradiction totale avec les nôtres – nous devons être sur nos gardes.

La rédaction


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here