Accueil Actualité La délégation spéciale de Lomé envisage de renforcer ses services techniques

La délégation spéciale de Lomé envisage de renforcer ses services techniques

616
0
des populations s'exercant pour une lutte contre l'insalubrité

La délégation spéciale de la ville de Lomé a entrepris, avec l’appui de l’Afd , au travers des projets PEUL 1 et 2 , une série d’actions pour améliorer la gestion des déchets solides urbains, l’entretien des ouvrages d’assainissement , la planification urbaine , l’adressage , la mobilisation des ressources financières locales .

Ainsi , une convention de financement spécifique et un prêt de la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) ont aussi permis l’aménagement d’un Centre d’Enfouissement Technique (CET) pour le stockage contrôlé des déchets solides urbains à Aképé, au Nord-Ouest de Lomé.

Pour la revalorisation de l’ancienne décharge intermédiaire d’Agoè-Nyivé , devenue un cas de santé publique pour les populations riveraines du circuit Moto-Cross , la délégation spéciale de Lomé  compte d’abord renforcer les capacités de sa Direction des Services techniques, puis engager dès janvier un maître d’œuvre des travaux.

L’assistance technique en lien avec le PEUL3, devra mettre l’accent sur la filière des déchets solides (élaboration d’une stratégie de planification de la gestion des dechets urbains , développement de la valorisation du recyclage) ; la planification urbaine territoriale , dans la poursuite de la stratégie de développement urbain du Grand Lomé ; la définition et le contrôle des délégations de service public octroyées ou des prestations contractualisées ; le pilotage et l’organisation des services ; le lancement d’études de faisabilité pour des projets d’équipements d’aménagement ou d’infrastructures.

Le volet maîtrise d’œuvre sera réalisé à travers la mobilisation d’une équipe de projet capable de concevoir et suivre les travaux de mise en sécurité environnementale, de réhabilitation et valorisation de sites pollués .

Les travaux , estimés en première approche à 6,9 millions d’euros (4,519 milliards de FCFA) devraient consister à clôturer le site, remodeler et mettre en place une couverture semi-perméable du massif de déchets , créer des fossées de collecte des eaux pluviales , des tranchées de collecte des lixiviats et des évents de gestion du biogaz.

La mission comprendra les études d’avant-projet sommaire, d’avant-projet détaillé , l’élaboration du Dossier d’appel d’offres, l’assistance à la passation du ou des contrats de travail ainsi que l’assistance aux opérations de réception. La délégation spéciale de Lomé estime les prestations sur une durée de trois (03) ans


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here