Dossier/Le coaching en développement personnel : vol ou aide psychologique

Le coaching est un moyen d’extériorisation de potentiel pour des nécessiteux et surtout un business juteux de nos jours avec des experts omniprésents.

Une pratique qui depuis plus de 50ans a vu le jour aux USA.
Assez aimé par les français, elle fait recours à l’utilisation de plusieurs techniques comme l’analyse transactionnelle, la programmation neurolinguistique ou encore l’hypnose.

En Afrique le coaching est également présent. En Afrique de l’ouest, entre séminaires de formations et des passages réguliers sur les chaînes de télévision et de radio, l’on assiste à l’émergence de ce nouveau métier au bout duquel les coaches ou experts en développement personnel font les choux gras de leurs patients.

Faire découvrir des potentiels à leurs prochains tel est le désir des coaches. Certains parmi eux sillonnent le monde entier en général et en particulier le Togo pour proposer des formations aux responsables de certaines sociétés. Réussir dans ses entreprises, comment avoir confiance en soi, comment créer son entreprise à partir de 0 Francs CFA. Tels sont les quelques thématiques que certains coaches proposent à leurs patients.

Edmond Aziadouvo le trentenaire diplômé en psychologie de l’éducation et titulaire d’une licence en communication des Organisations, développe comme d’autres de ses collègues ses genres de thématiques. « Beaucoup pense que nous faisons dans du bluff et du bavardage » scande t-il d’un air décompressé.
Et pourtant Aziadouvo à déjà à son actif une cinquantaine de patients dans 4 sociétés à qui il fait suivre une série de formations qui a pour but de les rendre plus performants.

A cette liste, des consultations s’ajoute journalièrement aux personnes qui demandent de son aide qu’il facture jusqu’à 50 000FCFA par séance.

Un Métier assez pesant, « le coaching constitue une ouverture pour chaque personne qui se voit bloqué dans son élan » justifie t-il.

Elle rentre dans les habitudes des africains et beaucoup d’entre eux se pose milles et une question sur ses réelles répercussions.

Selon le président de l’Autorité du Coaching Africain, Patrick Pognon « il y en a dans tout être humain des talents qui somnolent et qui peuvent être réveillés grâce au coaching » Pour lui on peut passer de chercheur d’emploi au statut de chef d’emploi au statut de chef d’entreprise en 06 mois.

Du Vol

Le coatching pour plusieurs détracteurs ressemble de plus en plus à des rencontres ou l’on rabat les oreilles des participants avec des mêmes phrases. « C’était devenu impossible de suivre la dynamique du coach, au bout de trois jours, j’ai du cessé d’aller » Confie Gaston Adjissekou diplômé sans emploi pour qui la plupart des rencontres coatching s’apparentent à du baratin et de l’arnaque.
« Nous étions nombreux, environ 25 pour une formation de 05 jours qui coûtait 100 000FCFA. Et c’était toujours la même chanson, croire en soi, persévérer, prononcer régulièrement certaines phrases. C’était soulant et décevant » regrette t-il.

Selon d’autres recherches sur les coaches, pour décrypter les personnalités, ils pratiquent de la neurolinguistique ou de l’hypnose. Malheureusement ces techniques ne garantissent pas forcément un succès pour les personnes formées. D’où la problématique du coût de la formation qui est se trouve être extrême. J’avais compris que malgré la somme payée, la garantie d’un bon résultat à la fin de ma formation n’était pas une chose acquise.

Le coaching aurait pris une autre tournure selon certaines victimes il y en aurait qui en font pour escroquer et d’autres qui sont réglo. Tous les coachs ne sont pas des voleurs, tandis qu’il y en a qui prétendent être coache et qui sont des coaches mal intentionnés.

Kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents