COP27 : les échanges seront  alimentés par une centrale solaire de 5MWc

Les installations devant accueillir les échanges lors de la COP27 à Sharm el scheikh en Egypte seront alimentées par une centrale solaire photovoltaïque de 5 MWc. A-t-on appris du gouvernement Egyptien.  Une démonstration de l’engagement  de l’Egypte en faveur du développement des énergies renouvelables.

À travers ce projet, l’Égypte veut surtout démontrer son engagement en faveur de la transition écologique et surtout énergétique, au dirigeant du monde entier qui se réuniront à Charm el-Cheikh du 7 au 18 novembre 2022.

Don de kits solaires par Bboxx-EDF Togo à la Région des Savanes

Ambitieuse, sa politique porte déjà ses fruits. L’Égypte affiche déjà une capacité renouvelable installée de 6 226 MW en 2021. Cela représente une augmentation d’environ 4,4 % par rapport à 2020. Le développement de l’industrie de l’hydrogène vert devrait davantage doper cette capacité installée.

Et cette croissance devrait se poursuivre au cours des prochaines années, l’Égypte souhaitant devenir le hub régional en matière de production d’énergies propres, avec le développement de l’industrie de l’hydrogène vert. Actuellement, ce pays d’Afrique du Nord attire de grandes multinationales qui prévoient d’investir massivement dans la production de l’électricité d’origine éolienne et solaire, afin d’alimenter leurs usines d’électrolyse dans la zone économique du canal de Suez.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents