Accueil Actualité La Banque mondiale veut aider le Togo à augmenter sa capacité d’exécution...

La Banque mondiale veut aider le Togo à augmenter sa capacité d’exécution de projet

141
0

La Banque Mondiale  ambitionne d’aider le Togo  à augmenter sa  capacité d’exécution de projets, en vue de mieux absorber les ressources mises à dispositions.

En audience cette semaine  pour présenter la situation du portefeuille de la haute institution Financière avec le premier ministre Togolais, Komi Sélom Klassou, Hawa Cissé Wagué, la Représentante résidente du Groupe de la Banque mondiale au Togo a déclaré que  « La capacité d’exécution au cours des douze derniers mois a été bonne ».

LIRE AUSSI: La Banque mondiale reconnait la menace du changement climatique pour le milieu marin

En d’autres termes, il s’agit pour la banque d’espérer « de  continuer à travailler avec les différents ministères et la Primature, afin que cette capacité d’absorption continue à s’améliorer et que les ressources mises à la disposition du pays soient exécutées rapidement pour le bien-être des populations », ajoute la Représentante résidente.

Les  priorités  de  l’institution de Bretton Woods dans le pays seront celles qui sont déjà définies dans le Plan national de développement du Togo  (PND 2018-2022), sur lesquelles s’aligne le Groupe, avec comme premier objectif d’appuyer le Plan de réformes du gouvernement, pour augmenter l’attractivité du pays vis à vis des investissements privés.

Le portefeuille de la Banque mondiale au Togo s’évalue à environ 400 millions de dollars, et comprend au moins 16 opérations en cours d’exécution. Son intervention touche presque tous les domaines, notamment : éducation et formation, santé, gouvernance, énergies, télécoms, ou encore développement à la base.

LIRE AUSSI: 8,5 Milliards de F CFA en cas de catastrophe pour le Togo grâce à la Banque mondiale

La  Coopération bilatérale togolaise, indique au travers de certaines données  que le Groupe de la Banque mondiale est le premier pourvoyeur d’Aide publique au développement du Togo, avec une participation qui représente 21% de cet appui en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here