« Ces plans visent à mener des actions spécifiques de prévention en milieu urbain du VIH dans les villes pilotes » Vincent Pitche

Les plans stratégiques d’action de Lutte contre le VIH dans quatre villes Pilotes du Togo notamment Lomé, Atakpamé, Sokodé et kara seront mises en œuvre très prochainement.

Réuni à Lomé par le secrétariat permanent du Conseil national de Lutte contre le Sida SP/CNLS, le 11 septembre dernier, la mise en œuvre de ses villes pilotes ont été abordées afin d’examiner les acquis, les difficultés et les leçons tirées en vue de s’engager sur d’autres villes en améliorant les actions.

«  Ces plans visent à mener des actions spécifiques de prévention en milieu urbain pour faire réduire l’incidence du VIH dans les villes pilotes, en prenant pour populations cibles les femmes et les jeunes surtout. » A précisé le coordonnateur du SP/CNLS, Pr Vincent Pitche.

La mise en œuvre de ces plans s’insère dans la stratégie mondiale de lutte contre le VIH-SIDA intitulée « Mettre à l’épidémie du sida : les villes s’engagent pour atteindre les objectifs 90-90-90 d’ici 2020 »  et initiée par l’ONU SIDA.

Le Directeur au Togo de cette organisation onusienne, Christian Mouala, lui s’est engagé à faciliter les efforts du gouvernement togolais dans sa lutte contre cette pandémie et les infections sexuellement transmissibles.

Car des défis sont encore à surmonter malgré les efforts des différents acteurs. En 2017, seuls 57 % des personnes séropositives sont sous antirétroviraux (ARV) au Togo.
Outre ces quatre villes, pilotes (Lomé, Atakpamé, Sokodé et kara), le gouvernement togolais compte déjà lancer très prochainement ces plans dans les villes d’Aného, de kpalimé et Dapaong rapporte le Service Communication du ministère de la Santé et de la Protection sociale. L’Union des Communes du Togo joue un rôle capital dans la mise en œuvre des plans d’actions de lutte contre le VIH dans les différentes villes du Togo.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents