Togo : sur 3,4 millions d’hectares de terres agricoles disponibles, seulement 45% sont valorisés

Les terres agricoles seront bientôt recensées au Togo  a annoncé Noël Bataka, le  ministre togolais en charge de l’agriculture hier, lors de l’ouverture officielle de la 11è édition du Forum National du Paysan Togolais (FNPT) qui se tient actuellement à Kara.

Ce recensement devrait entrer dans la droite ligne de la décision d’optimiser la valorisation du foncier. Une mesure actée par un décret pris en Conseil des ministres le 27 février 2019 qui « contraint tout propriétaire d’un fonds de terres rurales à le mettre en valeur sous peine de voir attribuer son exploitation à toute personnes qui en fait la demande ». A charge pour le demandeur « d’engager la mise en valeur selon les conditions du bail. ».

Selon le ministre en charge de l’agriculture, l’idée  est de mettre un terme au phénomène consistant à immobiliser et à thésauriser le foncier.

LIRE AUSSI: Projet Corridor Abidjan Lagos : les études techniques et environnementales prévues à hauteur de 22,72 millions de dollars US

Il faut noter que sur 3,4 millions d’hectares de terres agricoles disponibles, seulement 45%, soit 1,53 millions d’hectares sont valorisé

En effet, des baux en vue de l’exploitation des terres agricoles seront signés entre les propriétaires et les entrepreneurs agricoles sur l’ensemble du territoire togolais, afin de garantir des revenus, sous la supervision de l’État, annonce le ministre.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents