Togo/Filière Manioc : Le Manioc à chair jaune valorisé dans le zio

Une séance de sensibilisation sur la valeur nutritionnelle du manioc à chair jaune, à l’intention des producteurs, transformateurs, commerçants et consommateurs de la préfecture du Zio a été organisée par le ministère de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique à travers l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA)  , le mercredi 18 décembre dernier à Tsévié. Nous informe l’Agence Togolaise de Presse.

Cette séance qui fait partie des actions du gouvernement pour le développement de la filière manioc entend améliorer la sécurité nutritionnelle de la population.

LIRE AUSSI: Les variétés de manioc menacées d’extinction au Togo

A en croire les confrères , le manioc, avec les dérivés issus de sa transformation, entre dans l’alimentation des populations de plusieurs régions du pays. Aussi, l’introduction de la poudre panifiable de manioc dans la boulangerie et la pâtisserie favorise-t-elle une valeur ajoutée sur toute la chaine de production au niveau des acteurs intervenant dans la filière manioc. La spécificité du manioc à chair jaune est qu’il contient de la vitamine A en plus des nutriments contenus dans le manioc à chair blanche.

LIRE AUSSI: Les spécialistes de la production de farine manioc d’Anfouin visitées par le Mouvement NOVI

Ainsi, cette tournée de sensibilisation entend valoriser la valeur nutritionnelle du manioc jaune et promouvoir la production, la transformation, la commercialisation et la consommation de cette denrée et des produits locaux.

Dans son intervention, la directrice des laboratoires de l’ITRA, Mme Nyaku Afua Edith a expliqué que la production du manioc varie de 700 000 à 800 000 tonnes par an au Togo et que les composants nutritionnels du manioc sont les glucide, le magnésium, le potassium et la vitamine C, en plus de la vitamine A pour le manioc à chair jaune.

LIRE AUSSI: Le document de situation de référence de la filière manioc au Togo validé

Pour elle, la filière manioc fait intervenir différents acteurs. C’est pourquoi elle a demandé aux participants de s’inscrire dans la logique du projet de la filière manioc pour profiter de sa valeur ajouté.

Le directeur régional de l’agriculture maritime, Hounkali Kossi Djifa s’est félicité de cette initiative du gouvernement qui permettra à coup sûr d’améliorer

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents