Togo : des produits prohibés dans des aliments à base d’huile rouge détectés par le ministère en charge de l’agriculture

« L’Union européenne est l’un des principaux débouchés des produits agricoles togolais et les changements intervenus tout récemment dans la réglementation sur les normes des produits agricoles dans l’Union européenne constituent un grand défi pour les producteurs. » a confié le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique Noël Koutéra Bataka, lors d’une conférence– débat sur les conditions d’exportation des produits agricoles et agroalimentaires sur le marché européen et les opportunités de financement pour les investissements dans le secteur.

Selon le ministre en charge de l’agriculture, l’Union Européenne joue un rôle primordial dans les conditions d’exportation des produits agricoles du Togo lui permettant par ricochet d’être aux aguets des menaces du secteur agricole.

LIRE AUSSI: Forum-UE: Mijiyawa Moustafa « Dans le cadre du PND, les mesures seront strictes en matière d’implantation d’une usine de fabrication de médicament au Togo »

« Nous avons été saisis tout récemment d’une alerte sur la présence de traces de produits prohibés dans des aliments à base d’huile rouge au  Togo. C’est dire l’importance que revêt la connaissance des conditions d’exportation pour garantir de bonnes relations commerciales avec l’UE » ajoute t-il.

Il faut noter que cette conférence-débat a rassemblé 200 producteurs, transformateurs et exportateurs togolais, et a été organisée en marge du Premier Forum Économique Togo Union européenne qui se déroule à Lomé depuis hier jeudi.

Officiellement, elle a pour but d’outiller les producteurs, transformateurs et exportateurs togolais des produits agricoles et agroalimentaires à pouvoir mieux saisir l’opportunité offerte par le forum pour exporter vers les États de l’Union européenne. Plus spécifiquement, elle a permis de présenter : les exigences en termes de normes sanitaires et phytosanitaires et de traçabilité pour l’exportation des produits agricoles et agroalimentaires vers le marché de l’Union européenne ; les opportunités d’appui technique et de financement des chaînes de valeur agricoles et agroalimentaires.

Afin d’augmenter la production agricole et d’encourager l’émergence des agro-industries pour créer le maximum d’emplois et de richesse, le Togo ambitionne de développer des pôles de transformation agricole dans le cadre de son Plan National de Développement 2018-2022. Il s’est également doté à cet effet d’un Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) basé sur le partage des risques. Le MIFA développe une approche centrée sur la structuration de la demande à partir du marché, l’organisation des chaînes de valeurs agricoles, l’amélioration du financement, l’assurance agricole et le partage de risques.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents