Accueil Actualité Vers la consommation de meilleurs pains pour la santé des Togolais

Vers la consommation de meilleurs pains pour la santé des Togolais

147
0

Pas un seul jour ne passe sans que les substances chimiques ne soient identifiées dans les aliments que nous consommons. Parmi ces aliments, se trouve le pain, un aliment fabriqué à base de farine de blé. Que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner, le pain est consommé chez la plupart des Togolais. Sauf que les études révèlent dans cet aliment si comestible, la présence de substances chimiques qui s’avèrent être dangereux pour la santé.

Fabrication du pain

Fabriqué à base de farine de blé, de levure, et de l’eau, le pain est un aliment consommé chez  presque tous les Togolais. Pâte cuite au four, il est présenté sous de nombreuses formes et de nombreux goûts. Sur le marché, on rencontre différentes sortes de pain. Il s’agit notamment du pain sucré, salé, du pain de mie, du pain perdu et d’autres encore. Aujourd’hui, il constitue un aliment indispensable sur la table de plusieurs consommateurs. « Chaque jour, je consomme du pain. D’abord, parce que c’est facile d’accès et en plus, cela me permet de calmer la faim, en attendant que ma femme ne prépare à manger », nous a confié Sylvestre, conducteur de Taxi-moto.

Avant sa mise en vente, le pain fait l’objet d’une longue préparation. Ces préparations prennent en compte le pétrissage, le malaxage, l’étirage, le soufflage, le pointage, la détente, et enfin le lamage. Cette dernière étape est très capitale selon les boulangers, car elle permet de libérer du gaz carbonique pendant la cuisson afin de favoriser le développement du pain.

Composition chimique du pain , les  dangers des substances chimiques

Riches en vitamines et en sels minéraux notamment les vitamines B1, B6, le phosphore, le magnésium et le potassium, le pain présente une composition nutritionnelle intéressante dans le cadre d’une alimentation équilibrée. « Le pain est composé de glucides complexes, qui représente en moyenne 55g/100g avec un index glycémique qui est compris entre 50 et 90. On y trouve également des protéines végétales tels que le gluten qui contribue à la levée de pâte, et les fibres dont la moyenne est située entre 4et 9g/100 et qui fonctionnent par  degré de raffinage de la farine », a confié GBATI Luckman, Etudiant en Master à l’ESTBA (université de Lomé)

LIRE AUSSI: Forum Togo-UE : le climat, l’énergie, et la transformation manufacturière abordés par 70 conférenciers

Malgré tous ces apports, le pain ne répond pas aux besoins nutritionnels de l’homme, puisque, en analysant les propriétés nutritionnelles, les résultats ne sont pas encourageants. La grande majorité des pains sont trop gras, et manquent de fibres. Un problème qui serait la conséquence provenant des farines utilisés par les boulangers. Ceci fait que, pour avoir un bon résultat les boulangers ajoutent  certains additifs supplémentaires afin d’obtenir un pain de qualité. Ces additifs supplémentaires notamment les pesticides et les mycotoxines, sont considérés comme des perturbateurs endocriniens.

« Les perturbateurs endocriniens, sont des substances ou des mélanges de substances qui ont des conséquences néfastes sur la santé humaine. Ces substances peuvent empêcher la production et le stockage des énergies et peuvent avoir des effets toxiques notamment sur la reproduction, la fertilité, ou encore perturber le développement du foetus  chez la femme enceinte. Ainsi, on peut faire face à plusieurs maladies à cause de ces substances chimiques utilisées dans le pain. Il s’agit entre autre du cancer, des troubles digestifs, de l’hypertension, ou encore du diabète », a laissé entendre GBATI Luckman, Etudiant en Master à l’ESTBA (université de Lomé).

Selon lui, des contrôles très stricts doivent être faits par les autorités afin que l’on puisse réduire l’utilisation de ces substances chimiques, car il est tout à fait clair qu’on ne peut pas interdire l’utilisation de ces substances du jour au lendemain.
Le point de vue des consommateurs

Les consommateurs pour leur part déplorent la présence de ces additifs que l’on retrouve dans le pain. Et le pire est qu’il est impossible pour eux de savoir les additifs présents ainsi que sa quantité. C’est le cas de Luc AWADE, Superviseur à Africa International Group (AIG)

« Je ne suis qu’un simple consommateur. Donc je ne saurai pas avec exactitude les substances chimiques qui sont présents dans le pain. Ce que je sais, c’est qu’on y ajoute quelques choses pour que cela puisse durer. Vous êtes d’accord avec moi que la quantité de pains fabriqués dans une journée ne peut pas être vendue le même jour. Donc, on y ajoute quelque chose  ». Face à cette situation, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC), dont le Vice président Benetti GAGALO  a commencé depuis 2012 à organiser des rencontres avec les acteurs impliqués dans la fabrication et la commercialisation du pain, pour qu’ensemble, ils trouvent les moyens et les méthodes qui peuvent participer à la fabrication du pain de bonne qualité et qui ne soient pas préjudiciables à la santé humaines.

Promouvoir des pains bio pour une meilleure santé

Selon une étude réalisée par les chercheurs scientifiques des Etats Unis 84%  du pain industriel contiennent du Bromate de Potassium, et de l’Iodate de potassium.

Ces deux substances sont potentiellement dangereuses pour la santé humaine. Ainsi, il est recommandé de consommer les pains potentiellement bio, afin de garantir une meilleure santé. Ces pains sont faits soit à base du soja, du sorgho ou encore du manioc.

C’est ce que fait M. Dodji TEWOU, Directeur du Comptoir Agricole du Terroir (CAT-SARL), une entreprise spécialisée dans la fabrication agricole à Notsè, une localité située à 95 km de Lomé.

« Le manioc n’est pas aussi riche, mais c’est mieux que la farine du blé. Et le Sorgho contient 40% des protéines. Tous ces deux farines pauvres associés à la farine du soja et du curcuma donnent un pain nutritif ». Confie t-il.

Selon lui, au lieu d’ajouter à chaque fois des substances chimiques, qui à court ou à long terme va nuire à notre santé, et à notre bien-être, il serait préférable de consommer ces pains bios. Puisque ces pains facilitent le transit intestinal et sont riches en vitamine B. De plus  ils participent à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires ainsi que de certains cancers. Enfin, ils facilitent le bon fonctionnement du système nerveux, grâce aux sels minéraux qui y sont présents, notamment le magnésium, le phosphore et le potassium.

Journée Mondiale du pain

Pour amener la population à comprendre le bien-fondé du respect strict des normes, de fabrication du pain une journée mondiale du pain et de l’alimentation est célébrée tous les 16 octobre. Une occasion pour les acteurs impliqués dans ce secteur d’exhorter les producteurs à utiliser les produits homologués à la fabrication des pains afin de garantir une parfaite santé aux consommateurs.

E. Kokou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here