Accueil Actualité La production du gingembre au Togo passera très bientôt de 60...

La production du gingembre au Togo passera très bientôt de 60 000 tonnes à 200 000 tonnes

117
0

Pour réduire les pertes post-récoltes et améliorer la chaîne de valeur de certains produits agricoles particulièrement le gingembre et le poivre, la transformation agricole est perçue comme un excellent moyen pour y parvenir. C’est ainsi  qu’une une usine de transformation du gingembre et de poivre sera bientôt implantée dans la préfecture de wawa précisément à Gbandi-N’kougna dans la région des plateaux, afin de permettre aux producteurs de porter la production annuelle du gingembre de 60 000 tonnes à 200 000 tonnes et celui du poivre, de 10000 tonnes d’ici 2O22.

A en croire le porteur du projet, M. BOSSIADE, cette initiative mettra en valeur les filières du gingembre et du poivre tout en encourageant l’émergence des coopératives et des réseaux d’agriculteurs.

S’inscrivant dans la mise en oeuvre du plan National de Développement (PND) dans son axe 2, ce projet se donne pour but d’améliorer la gestion des ressources naturelles ; la gestion de la fertilité des sols ; d’ouvrir des opportunités d’exportations ; de financer le secteur rural et d’insérer des jeunes dans le monde de l’emploi.

LIRE AUSSI: Vers la consommation de meilleurs pains pour la santé des Togolais

L’agriculture occupe une place importante dans la préfecture de wawa estime le préfet de la localité M. Soménou ATSOU « c’est le principal moteur de développement économique de la préfecture. Plusieurs cultures sont donc pratiqués, notamment le café, le cacao, le gingembre, le poivre, etc. Il est donc important que chaque acteur soutient le projet pour une véritable atteinte des objectifs poursuivis. »

Pour la réussite de ce projet, les partenaires marocains, affirment leurs engagements dans l’accompagnement des acteurs impliqués dans l’élaboration du projet, et annoncent la construction de deux centrales dans le cadre de l’installation de l’usine. « L’idée pour nous, c’est d’installer des centrales solaires. Une pour l’énergie concernant l’unité de séchage du gingembre et une autre pour l’électrification du village de la commune wawa2. », a expliqué Dr Abderahman KROUILLE, Chef de la délégation marocaine au forum Togo-UE.

Selon lui, ce projet cadre parfaitement avec les objectifs du Plan National de Développement, et le Maroc est prêt à accompagner le Togo dans ce sens, en octroyant des bourses d’études, car pour donner un élan à une communauté il faut développer non seulement les ressources naturelles mais aussi les ressources humaines.

Prévue pour être installée en 2O2O, le projet sera financé par la Banque Mondiale, une institution financière qui accompagne le Togo depuis plusieurs années dans la réalisation des projets socio-économiques et sanitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here