Togo : Avec le RSU, l’état va définir une politique sociale des ménages les plus pauvres grâce à l’ANADEB

Défini comme un système d’informations composé d’une base de données recueillant les profils et les caractéristiques socio-économiques et démographiques des ménages d’un pays.

Le Registre Social Unique (RSU) a pour but de faciliter le travail des entités sociales en ciblant les bénéficiaires potentiels des programmes de protection sociale tels que les transferts monétaires , les subventions aux indigents , la couverture maladie universelle , la gratuité de la scolarité etc… et d’autre part , de permettre aux planificateurs et aux autorités de savoir à l’avance comment les ressources publiques sont allouées à des fins sociales sur le territoire et à ceux qui les reçoivent.

En atelier d’information et de sensibilisation des professionnels des médias, des préfets et chefs cantons, des cadres des ministères et des communautés à la base, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) , il a été indiqué que le Projet de Filets Sociaux et Services de Base ( FSB)  qui vise à assurer aux ménages et communautés pauvres  est un meilleur accès aux infrastructures socio-économiques de base et aux filets sociaux. Il intègre à ce titre, la composante « Appui à la mise en place d’un système de filets sociaux » dont relève cette tournée d’information sur le RSU.

LIRE AUSSI: Togo : la communauté de Mission Tové souscrit à la stratégie d’intervention de l’ANADEB

A en croire le Président du Comité de pilotage du système d’information, M. Ferdinand GANI,   c’est une nécessité et une urgence de mettre en place un dispositif de ciblage national des personnes et ménages pauvres au Togo.

« Ceci est  devenu une réalité incontournable. Sa mise en place permettra de déterminer désormais avec efficacité et dextérité, quel ménage reçoit quel paquet de service de quel acteur, d’orienter nos appuis vers les ménages les plus nécessiteux et de profiter des synergies qui pourraient être crées entre les programmes pour éliminer les doublons et les fraudes. », a -t-il lancé.

Avant de poursuivre «  La protection sociale constitue alors l’un des éléments d’un paquet de solutions permettant non seulement de sortir les populations des diverses formes de vulnérabilités mais également de les rendre résilientes. »

Il convient de signaler que l’Agence Nationale de Protection civile (ANPC) a participé également au travers les divers programmes d’Appui aux Populations Vulnérables à la résilience des populations souvent affectées par les diverses catastrophes naturelles.

Il faut préciser que la tournée d’information sur cette composante d’appui au FSB a pris fin ce jeudi par la rencontre d’information avec les professionnels des médias , des préfets et chefs cantons , des cadres des ministères et des  communautés à la base à Lomé.

Edem K.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents