Togo : A Sotouboua, les épices retrouvent leurs valeurs culinaires et médicinales avec Mme Doga Alai

A Sotouboua (environ 200 km au nord de Lomé) et plus précisément à Kpandiyo, « Marthe et fille », une entreprise spécialisée dans la transformation des produits agroalimentaires fait des merveilles.

Spécialisée dans la transformation, le conditionnement et la commercialisation des épices et légumes de la marque « Soumbissi », l’entreprise s’est faite aujourd’hui une place parmi les entreprises agricoles, spécialistes de la transformation des produits locaux.

« Marthe et fille » a débuté ses activités en 2008 avec comme seul produit, le piment rouge de table avant d’étendre sa gamme de produits au fil des années au mélange d’épices, gingembre, curcuma, poivre noir et blanc et à pleins d’autres épices.

« La cuisine africaine est caractérisée par la présence de plusieurs épices, surtout celles qui piquent ; en occurrence, le gingembre, l’ail, le piment rouge, le poivre, le clou de girofle, l’anis étoilé, le cumin etc. cependant, notre mission consiste à offrir une alimentation saine et thérapeutique à nos consommateurs à travers des épices de qualité. Pour la plupart des épices, elles sont reconnues comme indispensables au bien-être des populations et pouvant être substituées aux prescriptions habituelles pour traiter plusieurs maux », a confié Mme Doga Alai (responsable de l’unité de transformation).

Comptant parmi l’une des entreprises leaders dans la transformation des produits agroalimentaires, Marthe et fille a su compter sur l’appui technique et managérial du bureau de la FAO au Togo et du partenariat de l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA) avec qui elle a réussi à améliorer la qualité de ses produits et à mieux se positionner sur le marché.

Marthe et fille a aussi bénéficié de différents projets du gouvernement en faveur de  l’entreprenariat féminin.

Pour les années à venir, l’entreprise ambitionne instaurer ses produits dans les habitudes alimentaires et médicinales de la population togolaise en améliorant toujours la qualité des produits et en augmentant la capacité de production en vue de satisfaire la demande.

Pour rappel,  Mme Doga Alai était au camp du futur en janvier dernier à Sotouboua, rencontre au cours de laquelle elle a partagé son expérience avec les jeunes entrepreneurs.

 

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents