PNUD – TOGO, un partenariat couronné de succès

Le Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD est passé cette semaine au bilan de son programme pays 2008-2017. Il a ensuite présenté ces nouveaux projets d’investissements, sur la période 2019-2023 pour relever les nouveaux défis.

C’est à travers un rapport premier du genre que l’institution des nations unies a fait le point de l’impact des actions menées au cours de la période de 2009 à 2017, dans le sens du développement au Togo.

Selon le rapport, la coopération entre le Togo et le PNUD est pertinemment alignée sur les besoins de développement du pays et des populations.

Pour Le Résident Adjoint du PNUD TOGO, Mactar Fall, il s’agit d’un partenariat axé sur des résultats sur le terrain, en particulier des améliorations qui touchent les éléments de durabilité. « Et il a été constaté qu’a chaque fois que le PNUD se retire, les Programmes ne continuent pas » précise t-il.
D’où la volonté de poursuivre le suivi-évaluation des projets, pour plus d’impact sur les populations.

Le développement axé par un partenariat

Les cinq prochaines années, c’est-à-dire de 2018 à 2023, le PNUD va poursuivre son accompagnement au Togo, sur trois grands piliers notamment la bonne gouvernance démocratique, institutionnelle et locale, le développement durable et l’environnement, la création de richesses, gage d’un développement durable et inclusif.

Le Togo bénéficie déjà de l’accompagnement du PNUD , à travers des conseils, dans la mise en place des stratégies de croissance, pour la réduction de la pauvreté et le renforcement des capacités des communes , en matière de lutte contre la pauvreté et l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Cette action pour accompagner le Togo vise à relever les défis liés à l’accès des femmes à la terre, la mobilisation des ressources financières, en faveur de l’autonomisation du genre et à la création des emplois durables, pour sortir les populations de la pauvreté.

Afin de rendre concret cet accompagnement elle a signé en août dernier, un accord avec le ministère en charge du développement à la base. Le dit accord vise l’installation de quarante plateformes multifonctionnelles solaires sur toute l’étendue du territoire national.

En outre, allant dans le sens de la réduction de la pauvreté, le centre entrepreneurial des Femmes d’affaires du Togo INNOV UP, le premier incubateur du genre en Afrique de l’Ouest, qui se veut un dispositif d’accompagnement des femmes, dans la lutte contre la pauvreté.

Il faut noter également qu’un financement d’une somme mirobolante de 155milliards de FCFA, du Programme d’Urgence de Développement Communautaire PUDC est destiné à accélérer l’accès des populations défavorisées, aux infrastructures de base.

Hector Nammangue

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents