Limiter les inondations et améliorer la gestion des déchets dans la commune d’Agoè Nyivé 3, le nouveau défi de l’ONG STADD

La commune d’Agoè Nyivé 3 (banlieue  nord-ouest  de  Lomé) avec  une superficie de 4 km2 et une population de 34062 habitants est particulièrement vulnérable aux inondations en saison des pluies en raison notamment d’infrastructures d’assainissement sous-dimensionnées.

Afin de remédier à cette situation et améliorer le cadre de vie des populations, l’ONG Science et Technologie Africaine pour un Développement Durable (STADD)  a élaboré  au profit de la commune ,  un projet  d’appui à l’assainissement et à la résilience des dites populations face aux inondations et en période de pluie.

Lancé officiellement ce mercredi à Lomé, ce projet financé par l’Union Européenne à travers France  Volontaires sur le projet AVENIR vise à contribuer à l’assainissement  de la commune d’Agoè Nyivé 3  et particulièrement à la gestion des déchets.

Vue d’ensemble

De fait, 30 jeunes de la commune ont été  formés par l’ONG  et mèneront dans les jours avenir des actions de salubrité et d’éducation à la population sur la gestion des déchets. Les dépotoirs sauvages seront nettoyés ainsi que des  sensibilisations seront  organisées.

Togo/Gestion Durable des Déchets : 60 poubelles de Tri Sélectif distribuées à 6 établissements scolaires de la commune d’Agoè par l’ONG STADD

Selon le Directeur exécutif de l’ONG STADD, Gado Bemah, le choix de cette commune pour ce projet  n’est pas fortuit.

« La commune Agoè-Nyivé 3  qui est située dans la périphérie de Lomé  n’a pas encore bénéficié des services d’assainissement de l’état. En période de pluie, les voies dans cette commune sont  impraticables. On aperçoit également  de nombreuses flaques d’eau. De vrais nids de moustiques qui  engendrent  des problèmes d’ordre  sanitaire. Les  problèmes constatés sont aggravés par l’incivisme de  la  population qui  transforme  les  rues,  les  espaces  non  bâtis  et les devantures de maison en dépotoirs où ils versent les déchets On a donc  décidé de venir à bout de cette problématique de gestion des déchets et en matière d’assainissement après une approche qui a été faite  auprès des  populations  de cette commune. », explique-t-il à vert-togo.com

Impacter positivement la commune

Toujours selon M. Gado « les 30  jeunes de la commune formés aux actions de sensibilisation et de gestion des déchets,  vont travailler sur les divers sites et réaliser des activités de salubrité. Les dépotoirs de la commune seront dégagés.  Il sera également question de valoriser les  déchets collectés. Un centre de recyclage à ce propos sera implanté dans la commune.»

Vue de la table d’honneur

Moussa Bah, représentant de France Volontaires a indiqué que l’ong STADD est une ONG qui a des références dans la gestion des déchets et l’assainissement étant donné qu’elle a déjà travaillé avec certains partenaires comme l’ambassade de France.

Togo/Gestion des déchets : l’ONG STADD lancera son projet « Je fais ma part pour ma ville » le 12 mars prochain

« L’ONG  STADD  spécialisée  sur  la  gestion  des  déchets  et l’assainissement accompagne la commune de Lomé et ceci  depuis 10 ans . Et c’est en effet l’un des critères majeures qui nous ont poussé à  soutenir ce projet de l’ONG et surtout qu’avec le projet AVENIR un accent particulier est mis sur le déploiement des volontaires qui joueront également leur partition  dans la gestion des déchets et  l’assainissement de la commune d’Agoè Nyivé 3. »

Lomé  est  confronté  à  un  problème d’assainissement dû à l’insuffisance des infrastructures,   aux   manques   de   moyens   matériels   et   financiers   mais aussi et   surtout à l’incivisme de la population.Les déchets se retrouvent sur les rues, sur les dépotoirs spontanés, dans les marchés et parfois enfouis dans le sol par les ménages. Dans  le Grand  Lomé,  seule  la  commune  de  Lomé  a  un  budget  de  gestion  des  déchets jugé insuffisant.

L’ONG STADD récompense les lauréats du projet de recyclage des déchets plastiques à Lomé

 Les  zones  périphériques  comme  Agoè,  Baguida,  Adidogomè,  etc.  ne sont  pas couverts par le système  de gestion des déchets de la ville et par  conséquent ne disposent aucun service de prestation formelle en matière d’assainissement. Malgré  la  décentralisation,  les  nouvelles  communes  ne  sont  pas  encore dotées de  moyen  pour faire face à l’urgence sur les questions d’assainissement.  Seules  les  communes  situées  dans l’ancienne commune de Lomé bénéficient de la gestion des déchets avec l’ancienne pratique.

Edem K.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents