La CTOP forme environ 40 participants sur les outils d’analyse et de développement des marchés (ADM)

Après la phase 1 de la  session de formation tenue à Aného du 19 au 24 août 2019, la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP), organise, avec l’appui technique et financier de la FAO et de la GIZ dans le cadre du Mécanisme forêts et paysans (FFF) depuis  ce lundi, 21 octobre 2019 à Kpalimé, la seconde phase de la formation sur les outils d’analyse et de développement des marchés (ADM).

Prévu pour six (6) jours, il a pour but de contribuer au renforcement de l’entrepreneuriat et de l’accès aux marchés et aux instruments financiers au moyen de chaînes de valeur équitables et de services de développement commercial au sein des OPFA.

Spécialement,  l’atelier vise entre autres à : (i) Renforcer les capacités des coopératives agricoles et les faîtières accompagnatrices sur les outils de l’approche « Analyse et le Développement des Marchés (ADM) » ; (ii) Renforcer les capacités des participants sur : l’estimation de la profitabilité d’une entreprise, l’élaboration d’un plan d’action financier des entreprises, la rédaction du plan d’affaire d’une entreprise, la mise en place un plan de suivi pour aider les participants à suivre leurs plans d’affaire afin de mettre en place leurs entreprises.

LIRE AUSSI: Togo/ Mécanisme forêts et paysans : La CTOP outille les organisations de producteurs forestiers et agricoles

Trente-huit (38) personnes prennent  part à cet atelier. Il s’agit des leaders paysans et techniciens d’organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA) et des faitières accompagnatrices du Togo, Ghana et Madagascar, des facilitateurs du mécanisme FFF, etc.

Selon le Préfet de Kloto, M. ASSAN Kokou Bertin, les acquis de cette formation permettront de développer de véritables entreprises coopératives au sein des organisations respectives.

« Cette formation contribuera, nous en sommes convaincus, à l’atteinte des objectifs du Mécanisme Forêts et paysans à travers la création de paysages résilients face au changement climatique et l’amélioration les moyens d’existence des organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA). », a-t-il confié.

« La pertinence du thème de la formation et votre dévouement démontré par votre présence ici, dénotent de votre engagement à contribuer au changement de paradigme voulu par le Chef de l’Etat son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGE qui, à travers l’axe 2 du Plan National de Développement (PND) 2018-2022, veut de mobiliser tous les acteurs, y compris vous les organisations paysannes, autour du développement des chaines de valeurs agricoles. » a-t-il poursuivi.

 « Je reste convaincu que, tout comme à la phase 1, nous auront des résultats intéressants, vus l’engagement et la qualité des participants et l’expertise du formateur. », a laissé entendre le Président du CTOP, Monsieur OLOU ADARA Ayéfoumi.

Le Mécanisme forêts et paysans est lancé au Togo le 12 avril 2019 et a pour but général de créer des paysages résilients face au changement climatique et d’améliorer les moyens d’existence, avec les organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA) comme acteurs clés du changement ; ces dernières reconnues comme étant les principaux responsables de la déforestation.

La Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP) est ainsi identifiée comme partenaire de mise en œuvre de ce mécanisme au Togo en lien avec ses faîtières membres et des coopératives. Douze (12) coopératives agricoles reparties dans trois (3) régions du Togo ont été retenues pour bénéficier de l’appui direct du mécanisme, sous la coordination de trois faîtières d’une part à savoir : la CPC (Centrale des Producteurs de Céréales) dans la région Maritime, FUPROCAT (Fédération des Unions de Producteurs de Café Cacao du Togo) dans la région des Plateaux ouest et MAPTO (Mouvement Alliance Paysanne du Togo) dans la région Centrale et d’autre part, de la direction régionale de l’environnement des plateaux, dans les plateaux est.

La phase II pour laquelle la FAO a obtenu le soutien de la GIZ au profit du Togo et du Madagascar dans le cadre de l’Initiative de restauration du paysage forestier africain (AFR100), vise quatre résultats devant contribuer à au moins 11 des 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Pour atteindre le résultat 2 de ce mécanisme, les Organisations Paysannes et les faîtières accompagnatrices se doivent d’être renforcées sur les outils d’analyse de marchés potentiels et les moyens de commercialiser les produits, l’élaboration et la mise en œuvre de plan de développement d’entreprise, le développement des stratégies et services de développement durable d’entreprise, le suivi et l’évaluation du développement de l’entreprise, etc. à travers, entre autres, une formation sur les outils d’analyse et de développement des marchés (ADM). La formation ADM se base sur une méthodologie participative conçue pour aider les OPFA à créer des entreprises génératrices de revenus tout en préservant les ressources forestières.

En rappel, la phase 1 de la formation  a permis aux participants d’acquérir les premiers outils pertinents d’analyse de marchés et d’élaborer un plan de travail pour la collecte de données et informations devant servir à l’élaboration des plans d’affaire à la phase 2 de la formation.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents