Journée Mondiale de l’eau 2022 : Les  Ressources en  eau sont présentes, mais méconnues au Togo

Le monde célèbre ce  22 mars,   la  Journée mondiale de l’eau. Une célébration des Nations Unies qui a lieu  chaque année depuis 1993.  Cette journée sensibilise la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l’eau salubre.

 Il s’agit pour la communauté internationale,  de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l’eau en cette journée. L’un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l’eau est de soutenir la réalisation de l’objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d’ici à 2030.

 Placée autour du thème  « Eaux souterraines : rendre visible l’invisible », cette année, les Nations unies   invitent tous les acteurs à  faire un focus sur ce réservoir qui constitue 99% des réserves en eau douce de la planète.

Pour Yannick AMEDOME-MIN-DIANEY Ingénieur Hydrogéologue, au Togo, l’alimentation en eau potable ne déroge pas à cette tendance. « S’il est vrai que les réserves en eau sont présentes, elles sont encore mal connues et leur exploitation intensives avec le développement des forages privés soulève le problème de la pollution. », a-t-il affirmé.

Commune Est Mono 3 : Qui pour aider les  populations de Nyamassila à accéder à de l’eau potable ?

Aussi ajoute-t-il « Le challenge actuel est d’arriver à une véritable gestion intégrée des ressources en eau (GIRE)  où le gouvernement à travers le ministère de l’eau avec toutes les parties prenantes, ONG, mairies,  FAÎTIÈRE DES COMMUNES DU TOGO, populations comprennent les enjeux et travaillent à assurer l’accessibilité et la pérennité de la ressource. »

Il faut noter que la  vie ne serait pas possible sans les eaux souterraines. La plupart des zones arides dans le monde en dépendent intégralement. Les eaux souterraines fournissent la plus grande quantité de l’eau que nous utilisons (consommation et assainissement) et qui alimente les processus industriels et de production alimentaire. Ces eaux sont aussi cruciales au fonctionnement sain des écosystèmes tels que les zones humides et les rivières.

Des gourdes à eau réutilisables dans la commune Binah2

Nous  devons donc protéger ces eaux de la surexploitation et la pollution qui les menacent actuellement, car cela mènera à l’épuisement de ces ressources, à des surcoûts dans leur traitement, voire à une impossibilité de les utiliser. L’exploration, la protection et l’utilisation durable des eaux souterraines seront essentielles pour survivre et s’adapter au changement climatique et répondre aux besoins d’une population croissante.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents