Développement à la base : 24 villages sélectionnés pour les Projets FSB et EJV

Les Projets FSB Filets Sociaux et Services de Base et EJV Opportunités d’Emplois pour les Jeunes Vulnérables ont permis la sélection par triage de 24 villages issus de quatre cantons de la préfecture de l’Oti.

Ces cantons recensés extrêmement pauvres à savoir Galangashie , Loko, Faré et sadori ont été choisi par triage au cours d’un atelier tenu la semaine dernière à Mango.

Les villages retenus au cours de ce triage sont entre autres Akpossou, kadiétéri1, Poloti, Bigou,Boumbounigou, Bandja-Tamongue, Nagouni,Faré-haut Mayéfoukou, Faré-centre, Tadéri, Payikou, Sadori-Nagbakou, Djalonti et Nakpiekou.

Ceux qui sont en liste d’attente au cas où ceux sélectionnés seront défaillants dans l’exécution des projets sont Tamongue, koumongou camp, kouakou, kérékétél, Natcharé et Piéboaka.
Ce tirage au sort des villages bénéficiaires s’est déroulé dans la transparence totale en présence du préfet de l’Oti , le lieutenant colonel Ouadja Gbanti et du coordonnateur opérationnel et délégué du projet EJV , Bankati Wénato Hyacinthe.

Initiée par l’ANADEB, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base, cette action vise in fine à favoriser l’accès aux populations aux infrastructures socio-économiques et à améliorer leurs conditions de vie.

Les chefs de village et des cantons ont été édifiés sur les deux projets qui couvrent l’ensemble du territoire et prennent en compte 650 villages issus de 150 cantons des cinq régions économiques et dans 31 préfectures.

La durée d’exécution des deux Projets est de 45 mois soit du 21 mars 2017 au 31 décembre 2020. Les deux projets c’est dire le FSB et l’EJV ont pour objectif tour à tour d’assurer aux ménages les plus pauvres un meilleur accès aux infrastructures socioéconomique de base et aux filets sociaux.

Il comprend trois composantes notamment des infrastructures sociaux et collectives écoles, dispensaires marchés, les filets sociaux cantines scolaires, transferts monétaires et enfin renforcement des capacités des acteurs impliqués et gestion des projets formation des CVD en gestion de projet.

Le second a pour finalité d’offrir des emplois à haute intensité de main d’œuvre à 70jeunes par village.
« Le transfert monétaire consistera à allouer par mois 500F à 80 ménages très pauvres par village après une enquête préalablement effectuée. Ces allocations seront versées trimestriellement aux ménages pour leur permettre de subvenir efficacement à leurs besoins » indique le coordonnateur opérationnel et délégué du Projet EJV Bankati Wénato Hyacinthe.

Et de poursuivre «  le projet EJV a fera recruté 70 jeunes par villages et ces derniers seront rémunérés à 1500 FCFA par jour. Une partie de la somme leur sera épargnée dans une institution de micro finance afin de leur permettre d’investir dans des activités génératrices de revenus. Il a convié les bénéficiaires à saisir l’opportunité qu’offre le gouvernement pour améliorer leur vécu quotidien et améliorer leur cadre de vie.

Il faut noter que le préfet de l’Oti a manifesté sa reconnaissance vis-à-vis du gouvernement Togolais et à la Banque Mondiale qui ont permis la réalisation de ces deux projets.

Hector Nammangue

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents