Ce que ‘Ulrich Lawson’ pense de la semaine africaine du climat

Membre très actif de l’ONG Jeunes Volontaires Pour l’Environnement (JVE) International, Lawson Ulrich milite  pour la protection de l’environnement.

Étudiant en Anglais des Affaires , le jeune Eboe Ulrich 27ans , pense que la semaine climatique africaine est une initiative certes , noble pour permettre aux acteurs et décideurs de la cause climatique de réfléchir mais aussi pour une opérationnalisation  de ses réflexions sur le terrain.

Ulrich Lawson,

Rencontré à Accra au Ghana, le jeune activiste de l’environnement qui participe à cette conférence internationale depuis le lundi dernier, n’a pas passé sous silence ses impressions.

Lire aussi:http://vert-togo.info/le-concept-togo-sans-fumee-presente-a-la-semaine-africaine-du-climat/

« Certes, une semaine africaine sur le climat à accra, mais pas seulement pour papoter il faudrait qu’à la sortie de ces assises, de ces sessions, notre environnement connaisse une nette amélioration. Nous avons hérité d’une planète qui regorge des ressources naturelles pour mieux-vivre et qui nous abrite. Nous, nous devons de la protéger pour nous assurer une vie pérenne. C’est donc une assise qui doit être manifeste par des actions concrètes. » A-t-il laissé entendre.

Et de poursuivre « nous devons prendre sérieusement conscience et agir. Trouver des solutions idoines aux gaz à effet de serre. C’est en ce sens que de pareils réunions trouvent leur totale valeur et sont d’une importance capitale en vue d’informer et d’amener à une prise de conscience pour garantir une vie durable pour les générations futures. »

Par ailleurs, il a touché du doigt les dirigeants politiques du monde entier à se soucier des problèmes environnementaux.

« Les dirigeants voient la réalité en face, mais ils ne veulent pas assumer leurs responsabilités, ils ont peur d’être impopulaires, critiqués. Nous, les Africains, nous devons changer nos mentalités, notre mode de vie. Nous devons grandir et à respecter les lois de la nature. Il faut qu’on sorte du cercle de la corruption afin de développer un continent sans déchets plastiques, sans fumée, sans gaz toxiques. » A-t-il confié.

Accueillie par le gouvernement ghanéen, cette manifestation placée autour du thème général « Action climatique en Afrique : une course que nous pouvons gagner » intervient dans le sillage des négociations internationales sur le climat de la COP24, qui se sont conclues par la finalisation réussie du « Paquet climat de Katowice » le 15 décembre également connu sous le nom de Programme de travail de l’Accord de Paris.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents