Togo/THIMO : 14.000 jeunes aptes à développer de saines habitudes de travail et des valeurs civiques

Les Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) relèvent de la composante 1 « Volontariat communautaire et formation » du Projet d’Opportunités d’Emploi Pour les Jeunes Vulnérables (EJV).

Ils visent à offrir à 14.000 jeunes (hommes et femmes) togolais, âgés de 18 à 35 ans, handicapés ou non, déscolarisés ou non-scolarisés, en situation de pauvreté, issus de 200 villages des 150 cantons les plus pauvres du Togo, l’occasion, de développer de saines habitudes de travail et d’acquérir des valeurs civiques tout en participant à une activité valorisée par la communauté.

Hétsiavi est l’un des villages dans le canton de Zafi dans la préfecture de Yoto qui bénéficie de ce projet. Le lancement des travaux de la composante 1 du projet s’est déroulé ce jeudi 16 mai dans le village par la Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, Madame Victoire TOMEGAH DOGBE dans la dynamique de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND), en particulier en son axe 3 qui vise la consolidation du développement social, et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

LIRE AUSSI: AGROKOM et ses partenaires résolument engagés dans la promotion de l’agriculture au Togo

À ce jour, 5.040 jeunes sur 7.720 enregistrés dans 72 villages ont été sélectionnés par tirage au sort réalisé de façon participative, en assemblée villageoise. Les femmes occupent 58% du nombre de jeunes sélectionnés, soit 2.909 sur les 5.040.

Le processus d’identification des 8 960 jeunes restants est en cours dans les 128 villages qui n’ont pas encore tenu leurs assemblées de sélection des jeunes.

« Ce projet EJV offre un cadre sérieux d’accès à des emplois temporaires rémunérés pour nos jeunes dont la force de travail est très admirable, mais jusqu’ici  valorisé. Il constitue également l’opportunité d’accès à des renforcements de capacités qui sont le socle du progrès que nous voulons pour notre pays. Il offre enfin à 10.000 jeunes l’occasion d’accéder gracieusement à des appuis financiers de l’État pour le démarrage ou l’extension d’activités génératrices de revenus. » a indiqué la Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, Madame Victoire TOMEGAH DOGBE.

À en croire la Directrice de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la base ( ANADEB) qui exécute le Projet EJV , Mme Mazalo Kadanga , ces jeunes vont participer à des Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) qui caractérisent la phase de volontariat communautaire à laquelle, ils sont appelés, dans la mise en œuvre du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV).

« Ils percevront à ce titre la somme de 15.000 francs CFA chaque dix (10) jours de travail et durant quatre (04) mois. Ils bénéficieront également au cours de leur mission de volontariat, des formations sur le développement d’affaires et sur les compétences de vie. » a t-elle expliqué.

De fait, le financement dédié à cette composante s’élève à 5,1 milliards de francs CFA pour une durée de deux (02) ans.

Le Projet EJV est financé sous forme de don par la Banque mondiale à hauteur de neuf (09) milliards de francs CFA, incluant, en dehors du volontariat communautaire et des formations, la composante 2 Appui aux activités génératrices de revenus » d’un coût total de 1,5 milliard de francs CFA destinés à soutenir le démarrage ou l’extension des activités génératrices de revenus d’au moins 10.000 jeunes bénéficiaires qui auront terminé avec succès leur parcours de volontariat communautaire.

Hector Nammangue

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents