Togo /Promotion Filière Riz : Les acteurs en concertation à Dapaong

Les  acteurs pour la promotion de la filière riz dans la région des Savanes se sont rencontrés  mercredi 11 décembre dernier  à Dapaong dans le but de  faire le bilan de deux ans d’activités du comité directeur,  de revoir la composition des personnes morales faisant partie du cadre et enfin de définir des stratégies de mobilisation des ressources. Apprend-on de l’Agence Togolaise de Presse.

Cette rencontre initiée par le Cadre de Concertation Public-Privé pour la Promotion de la filière Riz dans les Savanes (CCPP-Riz Savanes) a regroupé des producteurs, transformateurs, commerçants, des représentants de certains services techniques et déconcentrés de l’Etat ainsi que ceux des ONG, associations et structures financières impliqués dans cette filière.

En d’autres termes, il s’agi d’appuyer les producteurs à la base en techniques agricoles, de  rechercher  des financements et des  débouchés pour la commercialisation des produits transformés.

Les participants ont passé au peigne fin la charte et la stratégie de mobilisation des ressources avant leur adoption dans le souci de redynamiser le CCPP/Riz Savanes pour le bon fonctionnement de son comité d’exécution des activités. Un comité de dix membres assisté par des services étatiques.

Le représentant du préfet de Tône, M. Parain Ebéfeï a salué cette initiative qui vise à faire du riz local, une denrée alimentaire appréciée de tous.

Elle répond aux objectifs des ODD en matière d’autosuffisance alimentaire et traduit les efforts déployés par le gouvernement pour promouvoir cette filière, selon lui. Le directeur préfectoral de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Kombaté Pakindame a relevé que, pour la réussite de toute activité, il est important de marquer une pause pour capitaliser les acquis et identifier les défis à relever pour mieux avancer.

 Il a salué la tenue de cet atelier et exhorté les membres à honorer leurs engagements et à respecter ce qui est convenu afin d’aider le cadre à atteindre les objectifs qu’il s’est assigné. Le président du comité directeur, Tchablintete Waloumangue s’est réjoui de l’intérêt que les autorités locales portent à cette filière.

Il a rappelé le contexte de mise en place dudit cadre et demandé aux uns et aux autres d’accompagner le comité dans sa tâche afin que les résultats escomptés soient atteints

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents