Togo/ Fonction publique : candidatures ouvertes ce lundi pour le concours de recrutement au ministère de la santé

 Les catégories recherchées sont : A1, A2, A3, B et C.

En vue de pourvoir à des postes administratifs et d’appui, et de personnel médical et paramédical, le ministère de la Fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, appuyé par son homologue de la Santé et de l’hygiène publique, vient d’ouvrir un concours national (des Togolais de 18 ans à 40 ans) de recrutement direct régional pour le compte du ministère de la Santé, dans les catégories A1, A2, A3, B et C. La date de l’écrit est prévue pour le 24 avril 2020. Lit-on dans le bihebdomadaire Togolais l’Union pour la Patrie.

 Selon la même source, pour compter de lundi prochain, les candidatures peuvent se manifester jusqu’au 24 mars. Toutefois, précise un arrêté, pour les candidats exerçant en qualité de contractuels et dont les services antérieurs sont validables, la limite d’âge est portée à 45 ans, s’ils postulent pour exercer dans le même emploi. Dans tous les cas, les candidats doivent être titulaires d’un diplôme dans les spécialités prévues.

Au terme du concours, et des résultats, les six cent quatre-vingt-dix- huit (698) agents retenus sont repartis ainsi que suit : cinquante-neuf (59) agents pour le personnel médical, cinq cent quarante-six (546) pour le personnel paramédical, et soixante-deux (62) pour le personnel administratif et d’appui.

Dans les détails, les besoins du ministère de la Santé s’expriment ainsi :

Personnel médical A1 (59) : 20 médecins généralistes, 2 chirurgiens-dentistes, 3 pharmaciens, 3 médecins chirurgiens généralistes, 3 médecins gynécologues, 3 médecins pédiatriques, 3 médecins neurologues, 2 médecins cardiologues, 2 médecins traumatologues, 2 médecins anesthésistes réanimateurs, 1 médecin infectiologue, 2 médecins ophtalmologues, 2 médecins internistes, 2 médecin biologistes, 2 médecins biologistes, 2 médecins de santé publique, 2 médecins ORL, 1 médecin oncologue et 1 médecin anatomopathologiste.

Personnel paramédical A1 (2) : 2 nutritionnistes.  Paramédicaux A2 (366) : 5 psychologues de la santé, 15 auxiliaires d’hygiènes d’Etat, 10 auxiliaires en pharmacie, 150 infirmiers diplômés d’Etat, 5 ingénieurs des travaux biologiques, 5 kinésithérapeutes, 8 orthophonistes, 8 orthoprothésistes, 100 sages-femmes d’Etat, 20 techniciens de laboratoire/ techniciens supérieures, 10 techniciens supérieurs de radiologie et d’imagerie médicale, 10 techniciens supérieurs d’anesthésie réanimation, 15 techniciens supérieurs génie sanitaire.

Paramédicaux B (180) : 90 infirmiers auxiliaires d’État, 90 accoucheuses auxiliaires d’État.

Personnels administratif A2 (10) : 5 gestionnaires des ressources humaines, 5 comptables gestionnaires (niveau licence ou maitrise FASEG).

Personnel administratif

A3 (25) : 15 comptables (BAC G2), 10 secrétaires d’administration.

Chauffeurs : 17 chauffeurs (BEPC + permis).

Après recrutement, le personnel retenu est reparti entre les formations sanitaires suivantes : direction régionale de la santé (DRS) de la région des Savanes + CHR Dapaong, DRS Kara + CHR Kara Tomdè, DRS Centrale + DRS Centrale + CHR Sokodé, DRS Plateaux + CHR Atakpamé, DRS Maritime + CHR Tsévié, DRS Lomé Commune + CHR LC.

Pour les postes de médecin généraliste, les candidatures des médecins inscrits en spécialisation.

Avec l’UNION

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents