Togo : Les Organisations paysannes outillées  sur l’approche Analyse et Développement des Marchés à Aného

La Coordination  Togolaise des Organisations Paysannes  et de Producteurs agricoles (CTOP )  dans le cadre du Mécanisme forêts  et paysans (en anglais Forest and Farm Facility–FFF-) organise depuis ce lundi  à Aného une formation sur les outils d’analyse et développement des marchés (ADM) et ceci pour six (6) jours  à l’endroit des Organisations Paysannes et les faîtières accompagnatrices.

Il s’agira pour une   trentaine de  participants composés de leaders de paysans  et techniciens d’organisations de producteurs forestiers et agricoles venus du  Ghana , du Madagascar et du Togo    d’avoir une meilleure connaissance d’analyse et développement des marchés (ADM)  et ses différentes phases.

Les participants seront capables d’analyser les marchés potentiels, comprendre les problèmes qui se posent et d’identifier les opportunités, de préparer un plan de développement de l’entreprise, de formuler des stratégies et d’identifier les services qui garantiront le développement durable de l’entreprise,  de démarrer une entreprise et d’effectuer le suivi et l’évaluation du développement de l’entreprise.

LIRE AUSSI: Togo/ Mécanisme forêts et paysans : La CTOP outille les organisations de producteurs forestiers et agricoles

Pour  le facilitateur FFF au Togo Issifou Aboudoumisamilou , représentant du  Chargé de bureau de la FAO au Togo,  le mécanisme forêts et paysans (FFF) est un partenariat entre la FAO, l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED), l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et AgriCord, qui aide les organisations de producteurs agricoles et forestiers (particulièrement des petits exploitants, des groupes de femmes rurales, des communautés locales et des institutions de peuples autochtones) à accroître leurs capacités techniques et commerciales, de façon à pouvoir jouer leur rôle en matière de lutte contre le changement climatique et d’amélioration de la sécurité alimentaire.

« Chacune des OPFA bénéficiaires du mécanisme partira à l’issue des travaux avec un plan de développement de l’entreprise et une stratégie claire de sa mise en œuvre. Ceci nous permettra à terme d’atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés à savoir de contribuer, de façon durable, au renforcement des moyens d’existence des agriculteurs / trices membres des coopératives de producteurs forestiers et agricoles et à la restauration du paysage forestier. Voilà le défi qui nous attend, chers participants. »  , a  lancé Sandou Assimarou Gnassingbé le Président du Conseil d’Administration de la CTOP.

Le préfet des Lacs Robert Tevi Benissan  a indiqué pour sa part que cette formation vise à renforcer les capacités  des organisations paysannes en analyse et développement des marchés et est donc en parfaite  cohérence avec la vision du chef de l’Etat traduite dans le PND.

Pour information, la  formation sera animée par un expert consultant en Analyse et développement de marchés mobilisé  par la FAO à cet effet. Les travaux seront ponctués de séances de brainstorming, de présentations suivies d’échanges et de travaux en commission suivis de restitution et de synthèse.

La rédaction 

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents