Accueil Actualités Togo/Dossier: L’ESMC un joyeux drille des Citoyens Togolais

Togo/Dossier: L’ESMC un joyeux drille des Citoyens Togolais

704
0

A la tête du marché commun au Togo, l’ESMC, l’Entreprise Sociale de Marché Commun (ESMC) a pour objet de prodiguer des conseils en organisation des affaires commerciales, en recherche et développement de logiciels, en exploitation du progiciel MCNP, et en commerce sur internet.

Depuis sa création en juin 2014, l’ESMC a simplifié la vie des consommateurs togolais de par la réduction de la pauvreté, une composante pris en cadre dans les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

A son entrée dans le comportement de bons nombres de citoyens togolais, tous les bruits associés aux plaintes et inquiétudes en besoins financiers et en vivres ont cessé.

Le nombre des curieux peut être trop grand ou trop petit, la queue longue ou trop courte, on ne peut tout de même pas s’arrêter à de telles bagatelles quand on a des milliers de citoyens togolais qui doivent s’inscrire sur la plate-forme de l’entreprise sociale.

Quatre activités dans son programme

Ce mercredi 17 janvier 2018, à son siège ou il sonnait précisément 10heures précise, l’ESMC a fait grincer des queues lors de ces journées portes ouvertes. Des opportunités au cours desquelles, les populations togolaises faisaient des navettes entre les départements de service d’information de l’entreprise et le hangar qui servait d’attente.

Ils s’entêtaient à ne pas enregistrer leurs noms auprès de l’agent de sécurité avant d’aller à l’information pour mieux maitriser l’inscription sur la plate-forme de l’entreprise sociale.
Une occasion en or saisie par les responsables de l’entreprise pour faire enregistrer plus de 500 000 adhérents.

Les activités qui se sont afférées à l’exploitation du progiciel MCNP, au nombre de quatre (4) étaient destinées à doter chacun des membres de son pouvoir de vente, sans laisser personne de côté, dans le cadre du partage des gains de productivité de la Production Commune sur la plateforme ESMC.

La seconde activité est « acheteur-revendeur en ligne contre OPI ». Cette activité ne permet à toute personne d’avoir de la liquidité, assure-t-on à l’ESMC. Le compte étant l’activité génératrice de revenus par excellence sur la plateforme, permet à celui qui y souscrit d’avoir un montant payable sur un compte bancaire tous les 30 jours. Contrairement à la première activité qui couvre une plus longue durée, celle-ci s’arrête à douze (12) mois renouvelables.

La 3ème activité est « l’achat et vente réciproque ». Elle s’adresse aux acteurs économiques, notamment les producteurs, les transformateurs et les vendeurs. Ils mettent leurs produits à disposition sur la plateforme de l’ESMC et les clients viennent consommer. Les acteurs économiques ne se soucient pas de se déplacer pour aller chercher les clients. Du coup, il n’y aura plus de mévente et chaque vendeur est acheteur puisqu’il trouvera sur la plateforme les produits usuels qu’il désire, font savoir les porteurs de cet outil.

La 4ème et dernière activité est dénommée « prestataire de la production commune ». Elle concerne les jeunes étudiants qui ont fini leur formation et qui veulent travailler, les plombiers, les carreleurs, les acteurs agricoles et les cadres à la retraite.

L’Exploitation du progiciel MCNP

L’exploitation du Progiciel MCNP est la gestion numérique de l’ensemble des activités marchandes regroupées en Centrales Communes d’Achat, de Vente, de Production et de Transformation que confère l’usage de supports marchands MCNP, Bons et Ordres de Prélèvement Irrévocable. C’est une activité de marché portée par les TIC, en vue des traitements instantanés et dynamiques des échanges. Le Progiciel MCNP est une technologie qui est destinée à apporter à l’économie de marché actuelle des gains de productivité jusqu’ici insoupçonnés.

La Productivité de l’exploitation du Progiciel MCNP

Le gain de productivité est la chose que l’on ne peut obtenir sans le moyen qui en est la cause. Le progiciel MCNP est le moyen qui est la cause des gains de productivité de la Production Commune. Cependant, sur la plateforme ESMC, tout gain de productivité est compté, non pas en argent gagné mais en nature, c’est-à-dire en biens, en produits et en services additionnels.

La FOADDIP, le lance-pierre de l’ESMC

L’Entreprise de Marché Social Commun (ESMC) en vue d’atteindre les 17 objectifs du développement durable d’ici 2030 a lancé un appel aux organisations associatives togolaises pour la mise en place d’une faitière nationale dénommée la Fédération des Organisations Associatives pour le Développement Durable qui Intègre le Peuple (la FOADDIP). Cette idée a porté fruit lors d’une convention de la dite faitière qui a réuni près de 3000 délégués venus de 387 cantons dont 36 préfectures et 06 régions du Togo.

Regroupés en nombre suffisant dans la faitière ils sont composés de la Chambre d’Agriculture, la Chambre des Métiers, l’Union des Organisations Non Gouvernementales du Togo UONGTO, la Fédération des Organisations Non Gouvernementales FONGTO et l’Agence Nationale du Volontariat du Togo (ANVT).

Pour bien parvenir à sa mission la FOADDIP se fixe plusieurs objectifs qui sont entre autres éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde, éliminer la faim , assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable, donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous les âgés.
Veiller à ce que les femmes et les hommes puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et de promouvoir les opportunités d’apprentissage tout au long de la vie.

Hector Nammangue


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here