Accueil Actualité Le rachat de BPEC conclu par SUNU ASSURANCES

Le rachat de BPEC conclu par SUNU ASSURANCES

873
0

La Banque Populaire pour l’Epargne et le Crédit BPEC veut récupérer par achat Sunu Assurance dans les prochains jours. La finalisation du processus du rachat qui a été enclenché est en cours selon les dernières informations que nous avons pu recueillir des sources plus proches des institutions financières.

La BPEC a déjà touché le pactole venant de la société d’assurance en vue de redresser sa situation financière qui n’était nullement décidé à se laissé prendre sans vert. La somme évalué est estimée à 18 milliards de FCFA.
Il en faudra plus de 30 milliards de FCFA pour lui redonner de la vitalité confient des experts.
Mais, l’assureur qui s’est proposé de reprendre la banque n’est pas contre l’opération. Le processus de rachat est très avancé apprend-on.
En effet, au siège de la BCEAO à Dakar, les derniers réglages sont en cours pour que BPEC passe définitivement aux mains de Sunu assurances.

Une fois le deal conclu SUNU Investment Holding SIH, une filiale du groupe SUNU détiendra du 58 ,1% du capital de l’ancienne caisse d’épargne Togolaise. SUNU partagera l’actionnariat de la BPEC avec Afric Invest Financial Sector 19,5%. Cauris croissance 7,6%.
L’état togolais 4,7% des parts ,Orabank Togo 2,4%. Ainsi que d’autres actionnaires privés qui détiendront 7 ,7%.
A l’origine de cette situation, l’on pointe les pertes successives réalisées et les provisions constituées sur les crédits en souffrance par cet acteur du secteur bancaire togolais, imputable à une mauvaise gestion cumulée.
En effet, depuis 2012, les résultats de l’intermédiaire financier sont restés négatifs. Hormis l’année 2013 qui a connu un bénéfice marginal de 05 millions FCFA, les autres années (2012, 2014, 2015,2016), se sont achevés sur des pertes dont le montant cumulé dépasse les 10 milliards, révèle le messager.

Notons qu’en 2016 BPEC avait connu une restructuration ayant débouché sur la cession à deux capital-investisseurs Afric Invest Financial Sector (AFS) et Cauris Croissance (Cauris) de la participation de COFIP Finances Togo, dans le capital de la banque. Ceci leur conférait plus de 50% du capital et des droits de vote.

La rédaction


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here