Accueil Actualité Togo/ Lutte contre les Changements climatiques : Afrique Eco 2100 et ses...

Togo/ Lutte contre les Changements climatiques : Afrique Eco 2100 et ses partenaires veulent mettre les jeunes à contribution

144
0

Placer l’éducation environnementale au centre des stratégies et plans d’action contre les changements climatiques constitue l’arme de prédilection de l‘association Afrique Eco 2100  pour relever le défi de la durabilité environnementale au Togo.

Baptisé, projet d’éducation et de sensibilisation de la jeunesse francophone à la lutte contre les changements climatiques et débuté depuis 2019, l’initiative a  reçu le soutien financier du gouvernement du Québec pour entrer dans sa pleine réalisation.

Gado Bemah : « Il nous faut une éducation environnementale à la base au Togo, car c’est l’humain qui dégrade. »

Ainsi  en collaboration avec le Lobby des citoyens pour le climat (LCC-Togo), l’Institut de la Francophonie pour le développement durable – IFDD organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques, ce projet, conformément à l’article 12 de l’Accord de Paris de 2015 sur le climat, permettra de mobiliser la jeunesse francophone et au-delà autour du défi écologique de l’heure.

En d’autres termes, Afrique Eco 2100  va faire en sorte que les tous jeunes fassent partie intégrante des stratégies de lutte contre les changements climatiques.

Enseigner l’éducation civique et environnementale à l’école, le plaidoyer de Aymane Gbadamassi

Selon le président de l’Association Afrique Eco 2100, Edem DADZIE interrogé par Vert-Togo, pendant trois mois (c’est à dire de mai à juillet) plusieurs actions  seront menées que ce soit sur les médias comme sur les réseaux sociaux et surtout sur le terrain pour permettre aux plus jeunes de s’engager et aider le Togo et les pays francophones en général à s’adapter aux changements climatiques et à prendre des dispositions idoines pour leur atténuation.

« Il s’agira de publier des articles de sensibilisation sur la lutte contre les changements climatiques dans les médias et sur les réseaux sociaux, mais également mener des activités de terrain. », a t-il indiqué.

Avant de poursuivre « Il est prévu également une causerie débat avec les jeunes le 22 mai prochain lors de la journée internationale de la biodiversité biologique ; un dialogue entre journalistes sur l’amélioration de la communication sur l’environnement en matière de changements climatique le 15 mai prochain, un concours doté de prix pour les membres des clubs d’environnement sur la rédaction des messages de sensibilisation sur l’environnement et enfin une séance de reboisement le 1er Juin 2021. »

Il faut noter que les jeunes peuvent jouer un rôle décisif dans la lutte contre les risques climatiques en promouvant des modes de vie durables sur le plan environnemental et en montrant l’exemple dans leurs collectivités.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here