Togo/budget, exercice 2021 : 65,7 milliards de francs CFA consacrés à l’agriculture et à l’agro-industrie

Le conseil des ministres tenu hier jeudi  a examiné l’avant-projet de loi de finances, gestion 2021, qui porte sur la budgétisation des engagements de la feuille de  route  du  Gouvernement  traduite dans la déclaration de politique générale, a-t-on appris.

Le  projet  de  budget, exercice  2021,  consacre  aux secteurs sociaux, y compris la protection sociale, un montant de 445,1 milliards de francs CFA contre 401,7 milliards de francs CFA dans le budget 2020, soit une hausse de 10,8%.

 La part relative de ces secteurs dans le projet de budget, exercice 2021, est de 53,7% des crédits budgétaires contre 52,9% dans le budget 2020.

Togo/ COVID-19 : 41% des PME dans le secteur agro-industriel particulièrement touchées

Cet effort permettra de mettre en œuvre les ambitions de l’axe 1 de la feuille de route 2020 – 2025 visant à renforcer l’inclusion et l’harmonie  sociales  en  mettant  en œuvre des projets comme l’accès universel aux soins incluant une protection sociale pour tous et le rapprochement  des  centres  de santé des populations. Au plan sectoriel, les orientations de la loi de finances s’articulent autour des secteurs suivants : agriculture, santé, éducation, énergie et eau.

Concernant  l’agriculture  et l’agro-industrie, un montant de 65,7 milliards de francs CFA est consacré à ce secteur soit 8,4% du montant alloué aux ministères et institutions. Ce montant vise à catalyser les investissements privés dans ce secteur.

En effet, le rôle des acteurs publics sera de créer  les  conditions  (aménagement  des  terres  ;  fournitures d’intrants améliorés…) d’attraction de  financements  privés  pour  la transformation de notre agriculture. Pour faciliter l’accès aux marchés et le désenclavement des zones de production, tel que prévu par la feuille de route 2020 – 2025, une enveloppe de 9 milliards est allouée à la construction et à l’aménagement des pistes rurales.

N-MINA Agro Industrie, une entreprise agroalimentaire en plein essor

Au regard des efforts de modernisation déjà consentis par le Gouvernement,  des  actions  seront orientées vers un meilleur accès au financement des agriculteurs pour booster la production et encourager la consommation locale, l’intensification de la recherche agricole, la mécanisation, l’utilisation d’engrais, le développement des chaines  de  valeurs  agricoles  et l’émergence  d’agro-entrepreneurs.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents