Togo/Aménagement des retenues collinaires : 28 retenues d’eau agro-pastorales complémentaires en projet dans les Savanes

Le ministère de l’Eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, aidé par l’Agence française  de  développement  (Afd), veut commander l’étude de faisabilité de vingt-huit (28) retenues collinaires agro-pastorales dans la région des Savanes. Lit-on dans le bihebdomadaire Togolais l’Union pour la Patrie.

La source indique que l’idée est de faire une analyse diagnostic, participative et critique de la mise en valeur actuelle des cinq (5) retenues collinaires agropastorales réalisées  par  le  gouvernement.

Avec l’objectif de capitaliser sur les acquis, les expériences et les recommandations. Ce qui pourrait conduire à une étude détaillée de la situation de référence des vingt-huit  (28)  sites  de  retenues collinaires  agro-pastorales,  incluant une caractérisation des enjeux socio-économiques avec un accent sur les questions des inégalités de genre et sur le contexte sécuritaire.

LIRE AUSSI: Accès en eau potable : Le Togo vient de bénéficier d’un don de 6,5 milliards FCFA

Il sera par ailleurs conduit une étude de faisabilité technique pour la réhabilitation des aménagements hydro-agricoles des nouveaux sites prévus ; et une analyse des conflictualités de la zone du projet et une évaluation des risques d’aggravation des conflits autour des retenues collinaires agropastorales réalisées par l’autorité publique

Un      Cadre      de      gestion environnementale  et  sociale(CGES) ainsi qu’un Cadre de politique de réinstallation (CPR) seront prévus pour les vingt-huit sites des retenues collinaires ; ainsi qu’une proposition de recalibrage plus dynamique, concis et plus opérationnel des activités ciblées des composantes du projet.

Le consultant devra proposer un mode opératoire du projet le plus approprié pour cette zone de fragilité pour le déploiement du projet, le suivi des activités sur le terrain, et la supervision générale du projet.

La durée prévisionnelle des prestations du consultant est de six (6) mois, précise un avis à manifestation d’intérêt.

Cinq retenues d’eau à vocation agropastorale,  réalisées  par  le gouvernement dans les localités de Bouadé (préfecture de Cinkassé),Sintoti, Talona et Nabonga (Préfecture de Tône) et Namoudjoga (Préfecture de Kpendjal-Ouest) dans la région des Savanes, ont été réhabilitées au cours de l’année 2018.Sur les différents sites en question, une délégation ministérielle a pu faire le constat, en février 2019,  de la bonne exécution des travaux et l’exploitation déjà en cours des ouvrages.

Avec l’UNION

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents