Accueil Actualité SAM TOGO recrute

SAM TOGO recrute

254
0

Étude de faisabilité de la commercialisation en circuit court des produits issus des pratiques agro écologiques dans la région des savanes

Le projet Intensification Durable des Pratiques Agroécologiques dans la région des Savanes a été initié par l’ONG Recherche, Appui et Formation aux Initiatives d’Autodéveloppement (RAFIA) en collaboration avec l’Union Régionale des Organisations des Producteurs de Céréales dans les Savanes (UROPC-S) et la société commerciale Synergie d’Action du Millénaire (SAM) suite au lancement d’appel à proposition du PATAE de ARAA CEDEAO afin de contribuer efficacement à lever les obstacles et freins pour une adoption plus large et plus intense des pratiques agroécologiques.

 Ce projet d’une durée de 36 mois est formulé autour d’un objectif global qui est de « Contribuer à l’amélioration de la productivité et la rentabilité des exploitations familiales et des ressources naturelles grâce à (i) l’intensification des pratiques agroécologiques,  à  (ii) une meilleure gestion des espaces et à la modélisation de filières agroécologiques plus justes et plus équitables »

D’une manière spécifique le projet vise à :

(i) Restaurer durablement les écosystèmes cultivés (terres agricoles, bas-fonds) et naturels (zone de pâturage, berges des cours d’eau, etc.) dégradés par le développement de mécanismes innovants et fonctionnels multi-échelles (parcelle et terroir) et pluri-acteurs (ONG, OPA, Société commerciale et Collectivité locale) facilitant l’adoption des pratiques agroécologiques ; (ii) Renforcer la concertation entre les acteurs et la gestion des savoirs pour une meilleure valorisation des acquis.

La mise en oeuvre du projet s’articule autour de deux principales innovations à savoir : (i) l’implication dès la conception d’une société commerciale pour servir d’agrégateur et de collecte des produits des bénéficiaires directs du projet ; (ii) la collaboration avec la Mairie de Dapaong pour mettre en place et animer un point de vente des produits agroécologiques dans la commune de Dapaong.

La zone d’intervention du projet couvre deux (02) Communes : Commune Dapaong I (Cantons de : Kourientre, Poissongui et Sanfatoute) et Commune Dapaong II (Canton de Nadjoundi).

 Les bénéficiaires finaux sont constitués des populations de la zone ciblée, soit environ 48 000 personnes. Les groupes cibles sont constitués des membres de trois unions cantonales membres de l’UROPC-S, les autorités locales, les populations riveraines des espaces à aménager, et la population de la commune de Dapaong soit environ 1 000 ménages de 5 à 7 personnes.

Pour contribuer aux objectifs globaux et atteindre l’objectif spécifique, cinq résultats complémentaires ont été formulés à savoir :

(i) La capacité des acteurs du projet est renforcée pour faciliter une adoption plus large des pratiques agroécologiques ; (ii) Des espaces et ressources naturelles dégradés sont restaurés de façon concertée à l’échelle terroir ; (iii) Le revenu des producteurs est amélioré et diversifié grâce à un meilleur mécanisme de mise en marché des produits agroécologiques ; (iv) La concertation et la capacité opérationnelle des acteurs de l’agroécologie en matière de lobbying/plaidoyer sont renforcées ; (v) Les acquis du projet sont capitalisés et diffusés.

Les principales actions en lien avec le résultat 1 du projet concernent les formations continues des bénéficiaires et de l’équipe projet sur diverses thématiques de l’agroécologie, la mise en place et l’équipement des OP de producteurs spécialisés en production de biofertilisants et des pesticides naturels et la mise en place d’un mécanisme de gestion collective du matériel agricole. Concernant le résultat 2, il s’agira mener les activités de zonage et d’élaboration des chartes de gestion concertée des ressources naturelles et la réalisation des aménagements concertés sur les terroirs prioritaires.

Les activités du résultat 3 concernent le renforcement de capacité des producteurs en certification biologique et en entreprenariat, la mise en lien et la contractualisation entre les producteurs et une entreprise commerciale, la mise en place et l’animation d’un point de vente des produits  agroécologiques en circuit court dans la commune de Dapaong en collaboration avec la Mairie. Les activités du résultat 4 concernent le renforcement des capacités des acteurs, l’appui à la concertation régionale et les visites d’échanges d’expériences entre les acteurs.

 Enfin le résultat 5 traite de la production et de la diffusion des documents et autres supports de capitalisation avec un accent particulier sur les émissions radiophoniques.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet, il est envisagé la collaboration avec des institutions partenaires pour la réalisation des activités qui y sont inscrites.

 Les trois (03) institutions partenaires RAFIA, SAM et l’UROPC-S ont convenu de former un consortium pour mutualiser leurs compétences et présenter une offre commune.

C’est dans cette dynamique que la société SAM, l’un des principaux acteurs de ce projet, recrute un consultant pour une étude de faisabilité de la commercialisation en circuit court des produits issus des pratiques agro écologiques dans la région.

 Objectifs

L’étude de faisabilité de la commercialisation en circuit court dans la région des Savanes doit permettre de disposer d’informations nécessaires afin d’entreprendre des actions pertinentes et de mettre en place des stratégies de commercialisation efficaces des produits issus des pratiques agoécologiques pour l’accompagnement des bénéficiaires du projet agroécologie.

Les objectifs spécifiques de l’étude sont : Identifier les différents produits issus des pratiques agoécologiques de la région des savanes et caractériser les différents acteurs ; Identifier les atouts et les potentialités des produits issus des pratiques agoécologiques ; Identifier les circuits commerciaux des produits issus des pratiques agoécologiques ; caractériser l’offre et la demande des produits issus des pratiques agoécologiques, analyser de façon approfondie les conditions de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques ; identifier et analyser les expériences novatrices de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques ; identifier les sites de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques ; proposer des axes stratégiques de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques ; proposer des outils de communication et de marketing au tour des produits issus des pratiques agoécologiques dans la région des savanes.

Résultats attendus

Les différents produits issus des pratiques agoécologiques sont identifié dans la région des savanes ; les différents acteurs intervenants dans les produits agroécolgiques sont caractérisés ; les atouts et les potentialités des produits issus des pratiques agoécologiques sont identifiés ; les circuits commerciaux des produits issus des pratiques agroécologiques sont identifiés ; l’offre et la demande des produits issus des pratiques agoécologiques sont caractérisés, les conditions de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques sont analysées de façon approfondie ; les expériences novatrices de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques sont identifiées et analysées ; les sites de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques sont identifiées, des axes stratégiques de commercialisation des produits issus des pratiques agoécologiques sont proposés ; des outils de communication et de marketing au tour des produits issus des pratiques agoécologiques dans la région des savanes sont proposés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here