Produire du piment vert pour apporter un bien-être aux jeunes déscolarisés au Togo

L’initiative est louable et a tout son sens. La jeune Togolaise diplômée en développement local et participatif l’a tout de suite compris.

Sélectionnée lors de la 2e Édition du salon FerinHovi Sika Light Akossiwa passionnée par l’agriculture biologique, veut permettre aux enfants des rues non-scolarisés et d’autres en difficulté au Togo, de pouvoir apprendre un métier manuel afin qu’ils puissent s’en sortir dans la vie.

Pour venir à bout de la concrétisation de ce désir, elle compte sur son projet ‘’AgriLight’’ : un projet agricole au cours duquel sera produit du piment vert, purement écologique. « L’argent issu de la vente de cet ingrédient culinaire sera éjecté dans la formation des jeunes cibles », explique-t-elle.

Togo/Marché de Lomé : Le Piment vert connait une baisse de 1,6 point en août 2019

« Agrilight  est un projet économique et sociale qui veut permettre aux jeunes de la rue d’apprendre un métier afin d’être autonome. Pour se faire nous faisons la production du piment vert pour subvenir aux divers besoins de ces jeunes. » , indique-t-elle.

Quant à l’enveloppe des  500.000 FCFA qu’elle a remporté entant que meilleure entrepreneure au concours T-Fertile, elle compte l’investir dans la production du piment vert.

Exigeant en eau et en températures clémentes, ce légume est  peu sensible aux maladies et aux ravageurs. La diversité de sa  couleur   contribue à donner de la vie au potager et au champ.

Santé :Le piment pourrait aider à prévenir l’hypertension

Il faut noter que selon la banque mondiale, environ 89 millions de jeunes âgés de 12 à 24 ans sont hors du système scolaire en Afrique subsaharienne.

Dans les dix prochaines années, 40 autres millions de jeunes auront probablement quitté l’école pour se retrouver confrontés à un avenir incertain, faute de qualifications professionnelles et de compétences pratiques.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents