La Boulangerie Wesaglory Corporation dresse son bilan : 1 an d’activités, 2 tonnes de manioc pour un chiffre d’affaire de 20 millions FCFA

La boulangerie « Wesaglory Corporation (WGC) », implantée à Sanguéra (zone du péage) a célébré son premier anniversaire ce samedi au cours d’une grande cérémonie de dégustation de ses produits locaux. Occasion pour le promoteur, Komlavi Daniel Agblevon, de dresser un bilan, qui selon lui est plus ou moins positif.

Au total, plus de 2 tonnes de manioc, la matière première de la boulangerie ont été utilisés en un an pour fabriquer des biscuits, du pain, etc... pour un chiffre d’affaires de plus de 20 millions de FCFA. Un bilan qui s’inscrit dans la droite ligne de ses objectifs, notamment réduire les pertes post-récoltes aux cultivateurs de manioc.

Vue partielle du ministre Noël Bataka au côté de l’entrepreneur dans la boulangerie

Selon lui, pour réduire considérablement les pertes et gaspillages alimentaires, il faut passer à la transformation. Une activité qu’il fait énormément avec le manioc et avec bien d’autres produits locaux comme le moringa, le gingembre, les épinards, le curcuma, le soja, la patate douce, etc.

« GbomaBurger » , des burgers d’un nouveau genre qui séduisent les Togolais

« Lorsque des aliments sont gaspillés, l’énergie et les ressources qui y ont été consacrées le sont aussi, notamment les coûts de production, de transformation, de conditionnement, de refroidissement, d’entreposage et de transport. La réduction du gaspillage alimentaire compte parmi les principales mesures que nous pouvons prendre pour freiner le réchauffement planétaire. », confie t-il.

En effet, la nourriture produite, mais non consommée se retrouve dans les décharges, où elle émet du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Si l’on comptabilisait les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale, liées au gaspillage, des aliments se classeraient au troisième rang, après les émissions de gaz de la Chine et des États-Unis.

Wesaglory Corporation (WGC) a actuellement à son actif, plus de 20 produits de pâtisserie du terroir. Il faut noter que la cérémonie de célébration de la boulangerie a vu la présence du ministre en charge de l’agriculture Noël Bataka qui accorde un intérêt particulier aux jeunes entrepreneurs verts.

Le jeune boulanger va lancer très bientôt un fast-food à base des produits locaux. Un restaurant en somme, où les mélanges culinaires seront naturels de l’entrée jusqu’au dessert avec à la clé des produits typiquement togolais.

kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents