200 jeunes filles lycéennes sensibilisées sur les grossesses précoces en milieu scolaire

L’Association Femmes d’Actions a organisé Samedi 2 février 2019 à Lomé une journée de sensibilisation à l’endroit des jeunes filles en milieu scolaire sur les grossesses précoces, les risques et les conséquences des avortements.

Elles étaient  plus de 200 élèves jeunes filles venues de divers établissements à prendre part à cette rencontre qui s’est déroulée en présence des représentants de l’OMS, du Ministre de l’Action sociale de la promotion de la femme de l’alphabétisation et du Ministre des enseignements primaires et secondaires.

Vue partielle des filles élèves participantes

Selon la présidente des Femmes d’Actions , Méimounatou Ibrahim, cette journée vise à sensibiliser les jeunes filles élèves sur la connaissance de leur corps par elles-mêmes et  à leur offrir des informations importantes sur les grossesses précoces et sur la triste réalité des avortements qui reste la solution en cas de grossesses indésirées.

table d’honneur

Au cours de cette sensibilisation un film et un exposé ont été présentés aux participantes sur les risques liés aux grossesses précoces non désirées ainsi que des conseils pour les éviter.

«  Chaque année, il y a des statistiques sur les grossesses précoces. Elles constituent même une calamité parce que nos jeunes filles perdent leur vie. Nous avons voulu rencontrer ces lycéennes avec une équipe complète, de médecins, des sociologues, pour leur dire que dans la vie chaque chose a son temps et à leur âge actuellement on leur demande d’aller à l’école de préparer leur avenir » a déclaré la vice présidente de l’Association Amedzogbe Kouevi Olivia.

Avant de conclure « Nous sommes en train de redresser l’éducation de ces jeunes filles et de les amener à terminer leurs études pour que demain la femme togolaise puisse toujours garder son honneur ».

À la fin de cette journée placée sous le thème « jeune fille connais  ton corps, grossesses précoces et réalités cachées de l’avortement »des ouvrages intitulés ‘‘condamnés à ne jamais vivre’’ de Moise O. Inandjo ont été offerts aux jeunes filles afin qu’elles puissent relayer l’information à leurs paires en milieu scolaire.

Femmes d’Action est une association des femmes engagées pour la protection des droits des enfants et de la promotion des droits de la femme.

Finè V.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents