Togo : les toilettes publiques, de vrais nids à microbes, faute d’entretien

Qu’elles soient en apparence propres ou pas, les toilettes suscitent de la méfiance chez les usagers. L’utilisation quotidienne ou même occasionnelle, peut être à l’origine d’infection urinaire ou d’Infections sexuellement transmissibles (IST). Apprend-on du bihebdomadaire Togolais l’Union Pour la Patrie.

À en croire le confère, elles constituent néanmoins un nid de microbes. Et selon les divers avis recueillis tous azimuts chez les citoyens togolais, les toilettes publiques sont vecteurs  de maladies.

« Un jour, j’ai eu besoin de me soulager et lorsque je suis entrée dans les toilettes. J’ai vu une tâche Nati châtre qui était déposée au bord de la cuvette. Et comme j’avais énormément besoin de me soulager. Je me suis décidée à les utiliser. » Cite la même source.

Et de poursuivre  « Elle relate que pendant plus de six mois, elle a souffert d’une infection urinaire qui lui a coûté plus de 100 000 F CFA comme frais médicaux. »

Pour Angèle Dessah, sage-femme,  I’ utilisation des toilettes publiques peut entraîner des infections, surtout quand celles-ci sont insalubres et qu’on n’utilise pas les produits qu’il faut pour la désinfection. Elle soutient qu’une toilette qui est fréquentée par plusieurs personnes, doit être utilisée avec prudence.

« Si les toilettes ne sont pas nettoyées comme il le faut, les parasites restent sur la cuvette et toute personne qui s’y assoit peut transporter les germes avec lui », déclare-t-elle.

À l’entendre, ces germes peuvent être des amibes, des trichomonas, des mycoses, des salmonelles qui sont responsables de la fièvre typhoïde. Mais aussi, certaines maladies sexuellement transmissibles, peuvent être contractées dans ces lieux.

«Une personne qui transporte par exemple un germe de gonococcie sur une toilette publique, surtout celle pourvue de cuvettes, peut être moyen de contagion », révèle Mme Dessah.

Dans cette situation de risques, elle précise que les femmes sont plus exposées aux infections. Ceci, compte tenu du fait de leur physiologie. Pour l’entretien et l’assainissement des toilettes publiques, elle recommande aux gérants l’utilisation des produits tels que l’Ajax, l’eau de javel et les détergents (savon).

Et de conseiller que pour les latrines publiques, il faut que les usagers utilisent du papier lotus pour nettoyer les toilettes pourvues de cuvette. Si c’est une toilette simple, ils doivent prendre des précautions pour ne pas trimbaler les organes génitaux sur des parties sales. De ce fait, elle invite les usagers à choisir les toilettes propres et bien entretenues. Elle exhorte également les utilisateurs à bannir l’incivisme.

« Car loin des regards des hommes, nous devons être capables d’entretenir une toilette », souligne  la sage-femme. Elle pense de ce fait, qu’il est nécessaire d’éduquer la population en ce qui concerne la propreté des  toilettes publiques, et même de l’hygiène corporel.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents