Togo : L’eau et la foudre ont tué 69 personnes au cours du premier semestre 2018

C’est une évidence. L’environnement dans lequel nous vivons peut-être parfois cruel et meurtrier surtout en ce qui concerne les intempéries notamment, la pluie, les tempêtes et les foudres.

Au cours du premier semestre 2018, une cinquantaine de Togolais en ont fait les frais. C’est du moins ce que nous apprends vendredi dernier, le ministère de la sécurité et de la protection civile à travers son rapport sur la situation sécuritaire au cours de ce semestre.

Selon ce document, la foudre a tué quatre (O4) personnes (dans leur chambre) dans la région des plateaux et dans la région centrale.

Puis deux(02) personnes ont été également foudroyées dans leur chambre en regardant la télévision ; la région de la Kara a, quant à elle, enregistré trois (03) victimes dont une sur sa moto, une dans sa chambre et une autre dans son champ.

Comme conseil pour ne pas être victime de ce phénomène naturel, le ministère de la sécurité invite les populations à toujours débrancher leurs appareils électriques au moment des tempêtes, s’abriter dans un bâtiment, rester loin des fenêtres et bien les fermer, et s’il n’y en a pas, rester assis au sol la tête entre les jambes et les mains sur les oreilles, s’éloigner des grillages et des poteaux.

En groupe compact, il est recommandé de s’éloigner les uns des autres d’au moins 3 mètres, rester dans une maison dont les toits et le corps sont en métal et fermer les fenêtres.

Toujours selon le ministère de la sécurité, il faut éviter également de se baigner dans une piscine ou dans la mer pendant cette période, aussi éviter de se mettre sous un arbre, débrancher le téléphone fixe, éviter d’être sur un vélo ou sur une moto. Par ailleurs, l’eau a aussi tué 57 personnes, toutes noyées (dans des fosses, des puits, dans la mer, dans une citerne d’eau, des retenues d’eau) au cours de ce semestre.

Somme toute, il en ressort que la nature a été moins clément avec d’autres régions de l’intérieur du pays qui ont payé le lourd tribut des intempéries comparativement à la région maritime.

Il apparaît donc qu’il est plus que nécessaire d’intensifier les campagnes et les conseils pour permettre aux populations de ne plus être victime du phénomène qui sans doute est l’une des résultantes du réchauffement climatique.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents