Accueil Actualité Togo/Gestion durable des déchets : La BOAD appuie les Communes de...

Togo/Gestion durable des déchets : La BOAD appuie les Communes de la ville de Lomé

228
0

Contribuer à l’amélioration de la gestion des déchets dans la ville de Lomé et à la protection de l’environnement urbain par le renforcement des systèmes de collecte et de tri des déchets (solides, liquides, biomédicaux, etc.) et de recyclage.

C’est, entre autres, l’ambition de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), institution commune de financement du développement des pays membres  de  l’Union  économique  et monétaire ouest africaine (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) basée à Lomé.

Une ambition déroulée dans son Plan stratégique couvrant la période 2021-2025. Avec pour objectif, notamment la recherche de résultats de développement  en  termes  de création d’emplois, d’infrastructures de transport pour faciliter le déplacement des personnes et de biens, de facilitation de l’accès à la nourriture via la production agricole et d’augmentation des capacités de production énergétique. A cet effet, une enveloppe de 50millions de francs Cfa est mise à disposition au titre d’un appel à projet. Plus spécifiquement, la Banque  envisage,  pour  la  ville  de Lomé : (1) Renforcer les systèmes de collecte des déchets existants.

Le prix des obligations de la finance environnementale décerné à la BOAD

Dans ce domaine, les actions prioritaires sont celles : Visant à organiser et à professionnaliser les collecteurs des déchets; Contribuant au  renforcement  des  capacités organisationnelles, techniques et matérielles  des  collecteurs  des déchets ainsi que les conditions de collecte, de tri et de traitement des déchets ; Ciblant l’amélioration des dispositifs de collecte ; Contribuant au recyclage des déchets. Et (2) Améliorer l’hygiène et la salubrité.

Dans ce domaine-ci, les actions prioritaires sont celles : Ciblant la promotion de l’hygiène et de la salubrité ; Visant la protection et la préservation  de  l’environnement, développement  en  termes  de création d’emplois, d’infrastructures de transport pour faciliter le déplacement des personnes et de biens, de facilitation de l’accès à la nourriture via la production agricole et d’augmentation des capacités de production énergétique.

La BOAD lève 750 millions d’euros pour des projets à fort impact social et environnemental

A cet effet, une enveloppe de 50millions de francs Cfa est mise à disposition au titre d’un appel à projet. Plus spécifiquement, la Banque  envisage,  pour  la  ville  de Lomé : (1) Renforcer les systèmes de collecte des déchets existants.

Dans ce domaine, les actions prioritaires sont celles : Visant à organiser et à professionnaliser les collecteurs des déchets; Contribuant au  renforcement  des  capacités organisationnelles, techniques et matérielles  des  collecteurs  des déchets ainsi que les conditions de collecte, de tri et de traitement des déchets ; Ciblant l’amélioration des dispositifs de collecte ; Contribuant au recyclage des déchets. Et (2) Améliorer l’hygiène et la salubrité.

Dans ce domaine-ci, les actions prioritaires sont celles : Ciblant la promotion de l’hygiène et de la salubrité ; Visant la protection et la préservation  de  l’environnement et contribuant  aux  changements comportementaux portant sur la salubrité et l’hygiène.

Changements climatiques : La BOAD compte déployer plus de 380 MW d’énergie propre d’ici 2025

D’une manière générale, en cohérence avec les orientations et les objectifs de ce Plan 2021-2025, la Banque souhaite créer des conditions favorables pour un développement économique fondé, entre autres, sur la création d’environnements sains grâce à un renforcement durable de ses interventions dans les domaines de l’environnement et de l’assainissement.

Le demandeur, dans le cadre de cet appel à projet, doit satisfaire aux conditions suivantes pour prétendre à une subvention : y être une personne morale et y appartenir à la/l’une    des    catégorie(s)suivante(s): acteurs non étatiques, autorités locales, opérateurs du secteur public, et y avoir la nationalité d’un pays de l’UEMOA et/ou de l’Union européenne et/ou d’un pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) et, y être directement chargé de la préparation et de la gestion de l’action et ne pas se limiter à un rôle d’intermédiaire.

La date limite de soumission des demandes est fixée au 30 juillet2021. Une session d’information virtuelle relative à cet appel à projets sera organisée le 30 juin 2021.À Lomé, de l’avis de l’Agence française  de  développement(AFD), les pratiques en matière de gestion des déchets ne sont pas encore  bien  maîtrisées,  alors même que la production de déchets augmente. C’est pourquoi un partenariat  entre  l’AFD,  l’Union européenne et la BOAD a soutenu la création d’un Centre d’enfouissement technique (CET) à Aképé, environ  25  km  à  la  sortie  nord-ouest de la capitale. D’un montant total de 21,2 millions d’euros, le projet est financé à hauteur de 10%par la Délégation spéciale de la ville de  Lomé  (10%),  l’AFD  (14%), l’UE (33% – sur fonds délégués à l’AFD) et la BOAD (43%).


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here