Accueil Actualité Togo/ Filière Café et Cacao : Le projet de renforcement des...

Togo/ Filière Café et Cacao : Le projet de renforcement des capacités des OPFA et le projet CHOCOLAND lancés à Akebou

426
0

Le projet de renforcement des capacités des Organisations des Producteurs Forestiers et Agricoles (OPFA) dans la valorisation et la transformation du Café et du Cacao et le projet CHOCOLAND ont été lancés ce jeudi à kougnowou par M. SODAGNI Yawo/Maire de la commune Akebou 1.

Les projets s’inscrivent dans la mise en œuvre du « Mécanisme, Forêts et Paysans » financés par l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et seront réalisés par l’entreprise chocolatière.

En effet, Scoops  CHOCOTOGO a été identifiée dans la mise en œuvre des activités et d’accompagnement des coopératives agricoles par l’institution onusienne.

Les protocoles y relatifs, privilégient entre autres, le renforcement des capacités des populations agricoles sur l’entrepreneuriat et la gouvernance, la mise en place d’un centre national d’incubation des entreprises coopératives, ainsi que la promotion de l’agro écologie au profit des jeunes.

Selon M. Issifou Aboudoumisamilou, facilitateur de la FAO au Togo, le mécanisme Forêts et Paysans (FFF) a pour but d’améliorer les moyens d’existence des populations rurales, en s’appuyant exclusivement sur les Organisations de Producteurs Forestiers et Agricoles (OPFA) identifiés comme acteurs clés du développement durable, en vue de créer des paysages résilients face au changement climatique.

LIRE AUSSI: Togo : A Brounfoun , les producteurs de cacao ploient sous le poids de la misère

« Se retrouvant dans le protocole d’accord qui nous lie avec CHOCOTOGO, le  Chocoland est une initiative qui va permettre un accompagnement des producteurs dans la transformation du cacao et ses sous-produits. Ce projet va apporter une valeur ajoutée aux produits des cacaoculteurs  qui en plus d’être commercialisés à l’échiquier national seront également connus sur le plan international. », affirme t-il.

Le Maire de la commune Akebou 1, M. SODAGNI Yawo a remercié la FAO et CHOCO TOGO pour l’initiative et a invité les cacaoculteurs à mettre en pratique les enseignements qui seront reçus pour contribuer à l’amélioration de la filière Cacao et Café au Togo.

Pour M. Eric Agbokou , le partenariat de CHOCOTOGO avec la FAO offre des opportunités majeures permettant de mieux relier les OPFA, y compris les groupements de femmes, aux programmes relatifs au changements climatique et aux paysages.

« Le projet CHOCOLAND dont la phase pilote se fera à Brounfou est la solution à l’amélioration des conditions de vie des Organisations paysannes au travers de la valorisation et la transformation des produits agricoles tel que le cacao et le café. Avec les capacités techniques et commerciales des organisations paysannes renforcées, elles pourront jouer un rôle crucial en matière de lutte contre le changement climatique et d’amélioration de la sécurité alimentaire. », a-t-il expliqué.

La cérémonie  de lancement a regroupé près d’une trentaine (30) de personnes, notamment les représentants des services publics sectoriels concernés, des représentants des organisations de producteurs forestiers et agricoles clés, des représentants des partenaires de développement œuvrant à la résilience des paysages face au changement climatique et à l’amélioration des moyens d’existence.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here