Togo/ Crise de l’eau : À Tsévié, la boue sort du robinet

On a du mal à croire que c’est le liquide provenant de la Société Togolaise des Eaux (Tde) qui est servit à Tsévié une localité située à 35 km au Nord de Lomé, pourtant, il coule bien du robinet.

Dans le quartier de Kpali,  les élèves viennent de rentrer des classes, la petite kafui  a soif. Elle cherche le gobelet et se dirige vers le robinet qui se trouve dans la petite cour de la maison. Lorsqu’elle ouvre ce robinet, ses cris vont alerter toute la famille. Dans la crainte  qu’elle  lui soit arrivé quelque chose de négatif, invités et habitants du domicile abandonne leurs occupations pour aller vérifier ce qui se passe à l’extérieur.

vue de l’eau

Le constat est désolant et inquiétant en même temps. L’eau qui coule du robinet en question, est comme si elle a été mélangée à de la boue. Impossible de la boire, ou de l’utiliser pour quoique ce soit. Après l’avoir laissé couler pendant quelques minutes, croyant qu’elle devait reprendre son aspect normal, rien n’a changé.

En cas de coupure, les habitants de Kpali cherchent l’eau dans un marigot situé à quelques kilomètres de chez eux . Un coup dur pour la population. « Cette situation est des plus inadmissibles. On a été sevré pendant 10 jours et maintenant qu’on doit avoir l’eau, on nous la sert ainsi. » Vocifère un homme de la trentaine, un peu courbé.

Lire aussi: http://vert-togo.info/one-planet-summit-2019-les-acteurs-mondiaux-adherent-linitiative-solaire-de-lome/

Et a un autre habitant de réclamer d’une voix grinçante, «C’est déplorable, il en va de notre situation sanitaire. Nous restons parfois jusqu’à une semaine, voire plus sans nous laver… Que les autorités compétentes, nous aident » réclame un habitant.

De fait, les populations de la localité de Tsévié s’indignent de la qualité de l’eau sensé être traitée avant la distribution dans les ménages. Même à Davédji au nord-est de la même ville, le problème d’eau ne laisse aucun habitant indifférent.

Tout un département ministériel existe au Togo, pour s’occuper des questions liées aux problèmes d’eau. Ainsi en plus des difficultés d’approvisionnement en eau potable dans certaines localités du pays, « le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise » doit prendre au sérieux les plaintes de ces habitants de Tsévié , ne sachant quoi faire face à l’eau apparemment souillée, qui coule de leur robinet actuellement.

Kofi M.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents