Accueil Actualité Togo : « Biolamessin », le nouveau marché des produits biologiques

Togo : « Biolamessin », le nouveau marché des produits biologiques

300
0

Le meilleur moyen de garantir et de s’assurer de la qualité des produits dans notre assiette, c’est de les acheter à la source, directement chez les producteurs. Ceci parce que nos marchés sont devenus des fourre-tout où produits importés, non-biologiques et de piètre qualité côtoient les produits sains et bio au point de ne pas arriver à les différencier.

De même, faire le tour des fermes ou des producteurs pour se ravitailler tient d’une improbabilité qui n’est d’ailleurs ni pratique, ni écologique ! C’est la somme de ces constats qui a conduit le jeune togolais, Mamilani GNAKOU à créer un marché spécifique pour les producteurs bio locaux. Pour lui, l’idée est de permettre au client lambda de trouver en un même lieu, les fruits, les légumes, le pain, les produits laitiers, la viande etc., mais bio ! Ce qui entraîne des gains de temps et de déplacements.

Interrogé par Vert-Togo, le jeune promoteur, indique la source du projet qui est une association d’acteurs du bio qui vise à redynamiser la production des produits bio au Togo et leur consommation en initiant les marchés biologiques une fois par semaine. Dénommée Biolamessinla structure vise à essentiellement organiser les producteurs bio du Togo en renforçant leurs compétences et à écouler leurs produits via un réseau de consommateurs.

« Nous vendons les fruits et légumes locaux, donc, produits au Togo. Aujourd’hui, nous embrassons une plus large gamme de produits dans le souci de diversifier les offres pour le consommateur et permettre au consommateur d’avoir tous les produits qu’il souhaite en bio. », a confié Mamilani GNAKOU. Et de poursuivre, « le Togo est le premier exportateur de produits bio de la sous-région, mais malheureusement, la consommation locale en produits bio est très limitée. Mais les efforts menés par certaines organisations dont IFOAM ( Fédération Internationale des Mouvements de l’Agriculture Biologique) à travers le projet OM4D, de ANABIO TOGO, du ReNAAT et de l’association Eco- Impact ont permis de valoriser les initiatives qui visent à développer la consommation des produits biologiques et Agro écologiques. »

Dans ses explications Mamilani GNAKOU n’a pas manqué d’évoquer le manque de financement qui tue bon nombres d’initiatives sur le continent Afrique.

« L’agriculture biologique locale a vraiment de beaux jours devant elle. Cependant, le faible accès au financement des acteurs est un handicap à l’essor véritable du secteur.  Biolamessin se développe aujourd’hui grâce à l’engagement de ses acteurs. C’est l’occasion pour moi de dire merci à nos consommateurs qui nous soutiennent et nous conseillent pour développer l’initiative, à nos producteurs qui ne cessent de faire des efforts en apportant de jour en jour de nouvelles gammes de produits bio. Et surtout merci aux collaborateurs qui s’engagent malgré les difficultés pour favoriser un développement harmonieux des marchés biologiques. », a-t-il lancé.

Aujourd’hui, les créateurs de ce marché de producteurs bio et locaux veulent créer de nouveaux points de vente afin de rapprocher les produits des consommateurs. «  Actuellement nous sommes situés juste à côté de la communauté combonienne et au grand marché de Cacaveli. Mais nous voulons sortir de l’idée selon laquelle le bio  c‘est seulement pour les riches et rendre nos produits accessibles à tous. », justifie t-il.

Pour information, créer un marché de producteurs bio et locaux, c’est encourager l’économie locale et l’emploi dans une région. En consommant des produits issus de producteurs locaux, vous dynamisez les échanges, vous participez également à créer un lien social entre agriculteurs et citoyens, car le marché est un lieu convivial où l’échange est favorisé.

Edem K.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here