L’ONG AGBO-ZEGUE  veut renforcer la protection des tortues marines au Togo

Construire une écloserie moderne de sécurisation des nids de tortues  marines , tel est l’objectif visé par  l’ONG AGBO-ZEGUE.

 Dans le cadre de cette mission et ce, avec l’appui  financier du Programme des nations unies pour le développement ( PNUD),  l’Organisation de la société civile  a procédé jeudi 24 mars 2022 sur les  berges de la plage de l’hôtel Krimas (Lomé), au lancement officiel du projet de  protection des tortues marines sur le littoral togolais.

Il s’agira selon les organisateurs, de renforcer les capacités des parties  prenantes notamment : acteurs locaux, décideurs, scientifiques, opérateurs  installés le long du littoral, sur la conservation des tortues marines et  des mammifères.

 C’est à travers un atelier   que les bases de ce projet ont  été officiellement lancées. Ce fut une occasion pour les participants  constitués pour la plupart de pêcheurs, d’acteurs de la société civile  environnementale, de s’imprégner des astuces de protection et de  conservation des tortues marines.

Des bébés tortues relâchés

Il en existe sept espèces au total dont  cinq selon les organisateurs, sont souvent fréquents sur les côtes  togolaises. Cet atelier de formation a permis aux participants d’évaluer la  nécessité d’une structure parallèle de soutien gouvernemental  pour la  conservation des tortures marines. Pour ce faire, l’association togolaise  pour la conservation des tortures marines dénommée AGBO-ZEGUE a été portée  sur les fonts baptismaux depuis  juillet 2001.

Il sera question, de toucher 2 millions de personnes adhérents au programme  , qui participent effectivement à la conservation des tortues marines et  mammifères ainsi que leurs habitats sur la côte togolaise.

Togo: Trafic illicite des tortues marines, l’espèce toujours en danger

Selon John Gaglo, le Directeur Exécutif de l’ONG AGBO-ZEGUE, « ce lancement officiel du  projet de protection de tortue marine vient de  l’appui financier du PNUD. Il permet le renforcement de capacités des agents de surveillance. », a-t-il  fait savoir.

Pour ce projet dont  dix activités sont attendues, on peut citer la  sensibilisation des communautés riveraines et des privées c’est-à-dire des  opérateurs économiques sur tout le littoral, le renforcement des capacités  des éco gardes ainsi que des acteurs du milieu marin pour la protection et la préservation des tortues marines et la mise sur pied d’une écloserie  moderne pour palier à certaines menaces sur les œufs de ces espèces.

Il faut rappeler qu’au cours de ces dernières années, le programme de suivi  des tortues marines développé par l’ONG AGBO-ZEGUE bénéficie du soutien  financier de certains partenaires notamment Lomé Terminal ( LCT) dans le  cadre de la mise en œuvre de son Plan de Gestion Environnementale et  sociale depuis octobre 2012. Les résultats obtenus dans le cadre de ce  programme indiquent une présence importante des tortues marines sur la côte  togolaise.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents