Le malaria tue plus, aujourd’hui, que n’importe quelle autre maladie

Chaque année, le paludisme frappe 300 millions de personnes. Il sévit dans la plupart des régions tropicales et menace 40% de la population mondiale. Or, c’est des populations bien souvent affaiblis par des situations économiques et précaires.

L’accès aux traitements conventionnel est alors réduit. Pourtant, il existe des solutions alternatives. Certaines plantes, que chacun peut cultiver et utiliser (sous forme de tisanes notamment), permettent de lutter contre le paludisme. Ainsi l’artemisia annua est utilisée pour lutter contre le paludisme depuis des centaines d’années en chine.

C’est dans le but de promouvoir l’Artémisia annua et autres antipaludéens naturels que ACP (Artemisia contre le Paludisme) a été créé.

ACP a pour objet de faire connaître entre autres : la diffusion d’artermisia annua en matière de lutte contre le paludisme (malaria) ainsi que les autres antipaludéens naturels, permettre la culture dans les zones à risque par la fourniture de :

1) Initier ou aider à des actions de recherche pour améliorer l’efficacité d’artermisia annua
2) Favoriser par tous les moyens légaux à notre disposition la circulation de cette plante.
3) Favoriser l’accès d’autres méthodes de lutte notamment l’accès à des moustiquaires.

L’Artemisia Annua est une espèce de la famille des Ambroisies.
Elle peut atteindre une hauteur de plus de 2,5 m en culture (en Europe) .

Il s’agit d’une plante à jour long, c’est-à-dire qu’elle arrive plus vite à maturité lorsque la durée du jour est longue.

Sa répartition naturelle s’étend à l’ensemble des zones tempérées chaudes et également dans certains pays des zones intertropicales.

Les feuilles de l’armoise annuelle (Artemisia Annua), originaire d’Asie, renferment une propriété antipaludique « L’ARTEMISINE » . Cette plante a été utilisée pendant des siècles par la médecine chinoise traditionnelle contre la fièvre et le paludisme.

L’Artémisine, est efficace contre plusieurs souches de parasites responsables du Paludisme. La seule possibilité de se procurer de l’artémisine pour la fabrication de médicaments est la récolte de plantes cultivées d’Artemisia Annua.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents